Henry-Beckham, gala de vieilles gloires

  • A
  • A
Henry-Beckham, gala de vieilles gloires
@ Montage REUTERS
Partagez sur :

FOOT - Les deux vedettes se retrouveront dimanche en demi-finale de la ligue américaine. 

Il y a un peu moins de 10 ans, Thierry Henry et David Beckham se retrouvaient deux fois par an dans un match au sommet. Le Français déboulait sur son couloir gauche à Arsenal et le milieu de terrain de Manchester United enfilait les coups francs en Premier League. Mais les années ont passé. "Titi" et le "Spice Boy" terminent leur carrière dans le championnat de foot américain. Le hasard du calendrier les a réunis pour un nouveau duel en demi-finale, dimanche, des playoffs de la Major League Soccer (MLS). 

Henry-Beckham, une vieille histoire

Beckham
Les deux vieilles gloires du foot se retrouveront dimanche dans la Red Bull Arena pour un énième affrontement. Nouvel épisode d’une longue histoire. Souvenez-vous des duels à Old Trafford ou à Highbury, les dimanches après-midi sous un bon vieux crachin. Mais aussi lors de l’Euro 2004 dans un match d’anthologie remporté par la France (2-1) dans les arrêts de jeu. Ou quelques années plus tard en Ligue des champions quand David Beckham jouait au Real Madrid. 

Puis le "Spice Boy" est parti le premier tenter sa chance aux Etats-Unis. "Titi", lui, a décidé de prolonger son aventure européenne au Barça avant de rejoindre les Red Bull de New York

Le retour des "Tontons Flingueurs"

Thierry Henry a troqué les tapas catalanes contre des bars branchés de Manhattan. Installé dans un loft de 600 m² dans le quartier de Soho, il profite de sa nouvelle vie américaine. Quant à David Beckham, il vit au milieu des stars hollywoodiennes. Un cadre de vie qui colle parfaitement à son statut de footballeur préretraité. C’est d’ailleurs l’une des raisons principales qui pourrait le freiner pour rejoindre le PSG

Fini donc la belle époque où Thierry Henry défiait David Beckham sur les pelouses londoniennes. Leur dernière rencontre, le 4 octobre dernier lors de la saison régulière, ressemblait d’ailleurs plus à un retour raté de deux crooners de la chanson qu’à une grande affiche de foot. Le Français y est allé de son petit but personnel mais il ne tient plus aussi bien le La. Beckham a gardé lui aussi la même gestuelle. Le bras gauche levé avant la frappe toujours aussi caractéristique mais le coup de pied n’est plus aussi vaillant. 

La dernière rencontre entre les deux joueurs :

Dimanche soir, il est très probable de les voir échanger leur maillot, juste pour la photo. Car si leur confrontation n’apparaît pas comme le duel le plus fou de l’année sur le terrain, leurs noms continuent à faire vendre beaucoup de maillots aux Etats-Unis. Les Red Bull de New York ont augmenté leurs ventes par deux depuis l’arrivée du Français. Les "Tontons Flingueurs" n’ont peut-être plus la même gâchette mais ils font toujours recette.