Henri Sérandour n'est plus

  • A
  • A
Henri Sérandour n'est plus
Partagez sur :

CNOSF: L'ancien Président du Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF), Henry Sérandour est décédé ce jeudi à l'âge de 72 ans.

Henri Sérandour nous a quitté. L'ancien président du Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) est décédé ce jeudi à l'âge de 72 ans. Né le 15 avril 1937 au Mans, cet ancien international de water-polo a par ailleurs exercé la fonction de membre du Comité International Olympique (CIO) de 2000 à 2007.Le Comité Olympique est en deuil. Son ancien président, Henri Sérandour, est décédé ce jeudi 12 novembre à Dinard (Ille-et-Vilaine) à l'âge de 72 ans des suites d'une longue maladie, rapporte le CNOSF. Cet ancien international de water-polo a toujours été attiré par le sport si bien qu'en 1961, il devient enseignant d'éducation physique au lycée Saint-Vincent de Rennes avant de devenir conseiller technique de natation pour l'Académie de Rennes (1966) et enfin directeur des Sports et de l'animation de la ville de Dinard en 1967. Un homme fortement impliqué dans le mouvement associatifEn 1974, ce dirigeant militant est élu vice-président de la Fédération Française de Natation, fonction qu'il exerce jusqu'en 1981, avant d'en prendre les rênes officiellement jusqu'en 1993. Parallèlement engagé au niveau associatif, ce Breton pur souche devient membre du Comité International Olympique en 2000, fonction qu'il occupera jusqu'en 2007 avant de céder sa place, ayant atteint la limite d'âge. Henri Sérandour a par ailleurs enchaîné quatre mandats successifs à la tête du CNOSF (de 1993 à 2009) avant de céder sa place à Denis Masseglia. Ce dernier a tenu à réagir à l'annonce du décès de son prédécesseur, sur le site du comité olympique français: "Il était d'abord un militant et un bâtisseur. Mais il était surtout un fédérateur. Il donnait confiance et faisait confiance". Des propos confirmés par le président de la République lui-même qui a tenu à saluer la mémoire de cet homme aux grandes qualités humaines: "Henri Sérandour était à la fois un homme aux grandes qualités humaines et un grand rassembleur du sport français", a déclaré M. Sarkozy dans un communiqué