Henin reverdit sur terre

  • A
  • A
Henin reverdit sur terre
@ Reuters
Partagez sur :

TENNIS - Deux ans après son dernier titre, Justine Henin remporte le tournoi de Stuttgart.

TENNIS - Deux ans après son dernier titre, Justine Henin remporte le tournoi de Stuttgart.Justine Henin aura dû batailler, mais la victoire n'en est que plus belle. Opposée pour la première fois de sa carrière à Samantha Stosur, la Belge aura eu besoin de trois sets pour venir à bout de son adversaire en finale du tournoi de Stuttgart. Tout commence bien pour l'ancienne numéro 1 mondiale, qui breake à 2-2 et se détache rapidement 4-2. Stosur ne rattrapera jamais ce break et concède la première manche 6-4 sur un dernier revers trop long.Mais l'Australienne ne reste pas sur onze victoires de suite sur terre battue pour rien. Victorieuse de son premier titre en carrière cette saison à Charleston sur la terre ocre, Stosur avait en effet également remporté ses deux matches de Fed Cup sur la même surface. Si l'on ajoute à cela sa demi-finale à Roland-Garros l'année passée, il est aisé de la considérer comme l'une des grandes spécialistes de terre battue du circuit féminin. A 2-2 dans la deuxième manche, la numéro 10 mondiale réussit le break et enchaîne avec quatre jeux consécutifs pour s'adjuger le deuxième set 6-2. De bon augure pour Roland-GarrosHenin aurait pu accuser le coup, mais c'est oublier l'état d'esprit de combattante de la Belge. Sur terre, Henin possède des repères qui lui permettent de rebondir. C'est ainsi qu'à 1-1 dans l'ultime manche, la protégée de Carlos Rodriguez breake Stosur et porte un coup définitif au moral de son adversaire.La quadruple vainqueur de Roland-Garros enchaîne cinq jeux d'affilée et assomme l'Australienne pour s'offrir un nouveau titre, le premier depuis son succès à Anvers en 2008. L'émotion est alors énorme chez Henin, consciente d'avoir frappé un grand coup à trois semaines des Internationaux de France. Bien sûr, ce succès demande confirmation, face à des joueuses plus habituées au top 10. Mais sur la terre battue des courts de la porte d'Auteuil, nul doute que la Belge aura une carte à jouer. Pour y glaner une cinquième couronne.