Heidfeld et Lotus Renault, c'est fini

  • A
  • A
Heidfeld et Lotus Renault, c'est fini
Partagez sur :

Soucieux de s'épargner un scandale, le team Lotus Renault a trouvé un accord avec son pilote Nick Heidfeld, ce vendredi, pour mettre un terme à leur collaboration sans en passer par les tribunaux. Evincé au profit de Bruno Senna en Belgique le week-end dernier, l'Allemand n'avait pas hésité à saisir la Haute Cour de Londres pour faire valoir ses droits et récupérer son baquet. Son remplaçant brésilien a lui été confirmé jusqu'à la fin de saison.

Soucieux de s'épargner un scandale, le team Lotus Renault a trouvé un accord avec son pilote Nick Heidfeld, ce vendredi, pour mettre un terme à leur collaboration sans en passer par les tribunaux. Evincé au profit de Bruno Senna en Belgique le week-end dernier, l'Allemand n'avait pas hésité à saisir la Haute Cour de Londres pour faire valoir ses droits et récupérer son baquet. Son remplaçant brésilien a lui été confirmé jusqu'à la fin de saison. Tout avait pourtant bien commencé entre Nick Heidfeld et Lotus Renault. Convaincant lors des tests hivernaux alors qu'Eric Boullier cherchait dans l'urgence un remplaçant à Robert Kubica, grièvement blessé dans un accident de rallye, l'Allemand n'avait pas manqué de confirmer en compétition, plaçant sa R31 au troisième rang du Grand Prix de Malaisie, deuxième acte de la saison 2011 de F1. Un feu de paille, hélas, pour le team au Losange et le pilote de Moenchengladbach, nettement moins en vue par la suite. La dernière image de Nick Heidfeld au volant d'une Lotus Renault restera celle de cet incendie soudain subi en plein Grand Prix de Hongrie, fin juillet. Pour la cinquième fois de la saison - la troisième sur abandon - l'ancien de la maison BMW va faire chou blanc, mais son sort est déjà scellé. La trêve estivale ne lui est guère profitable puisque LRGP décide de promouvoir Bruno Senna à ses dépens. "Je suis surpris par l'intention de l'équipe de me remplacer et je regrette que les choses se soient développées de cette façon. Je veux juste être dans le cockpit pour obtenir le meilleur résultat pour l'équipe et pour moi. J'ai toujours un contrat clair et je veux piloter", réagit alors l'intéressé. Déjà une piste pour Heidfeld Le représentant de ses intérêts est plus direct: "Nick Heidfeld a toujours un contrat valide en place en tant que pilote principal de LRGP et il va poursuivre une procédure en justice devant la Haute Cour de Londres, après la décision de l'équipe de faire courir temporairement Bruno Senna à sa place." Une démarche qui a eu son effet puisque l'écurie d'Enstone s'est appliquée à trouver un accord avec son pilote pour s'épargner un nouveau passage par la case justice. "Notre désaccord avec Nick a fait l'objet d'un grand battage médiatique dernièrement, et nous sommes heureux d'avoir trouvé un accord rapide et raisonnable. Notre procédure de séparation a été assez pénible comme ça, aucun d'entre nous ne voulait en passer par les tribunaux", avoue ainsi Eric Boullier. "Nous sommes très reconnaissants envers Nick pour la contribution extrêmement précieuse qu'il nous a apportée. Nous avons eu de bons moments, en particulier ce podium en Malaisie. C'est un pilote déterminé et nous lui souhaitons beaucoup de succès à l'avenir"