Happy end pour United

  • A
  • A
Happy end pour United
Partagez sur :

Manchester United est diabolique. Mené deux buts à rien à la pause, les Red Devils ont réussi à renverser la vapeur pour remporter le 89e Community Shield aux dépens de Manchester City (3-2), dimanche à Wembley. Une victoire de prestige pour le champion d'Angleterre à laquelle n'est pas étranger Nani, homme du match et auteur d'un doublé.

Manchester United est diabolique. Mené deux buts à rien à la pause, les Red Devils ont réussi à renverser la vapeur pour remporter le 89e Community Shield aux dépens de Manchester City (3-2), dimanche à Wembley. Une victoire de prestige pour le champion d'Angleterre à laquelle n'est pas étranger Nani, homme du match et auteur d'un doublé. Des tacles spectaculaires, une intensité de tous les instants, de la vitesse à tous les étages, il n'y a pas de doute, la saison a bel et bien démarré en Angleterre ! En attendant le coup d'envoi de la Premier League, le week-end prochain, les amateurs de football britannique ont eu droit à un avant-goût de choix ce dimanche avec le Community Shield, 89e du nom. Un trophée des champions à la sauce anglaise et une opposition attendue entre le champion d'Angleterre, Manchester United, et son voisin honni, Manchester City, vainqueur de la Cup en mai dernier. Un derby délocalisé dans le somptueux écrin de Wembley qui a tenu toutes ses promesses et offert aux Red Devils leur 19e victoire dans la compétition. Une victoire aux forceps pour les joueurs de Sir Alex Ferguson, dans les cordes après une première période qui les voit regagner le vestiaire avec deux buts de retard. Deux réalisations signées Joleon Lescott, monté aux avant-postes pour reprendre de la tête un coup franc travaillé par le pied gauche de David Silva (1-0, 38e), et Edin Dzeko, auteur d'une lourde frappe des 25 mètres qui trompe David De Gea juste avant le repos (2-0, 45-1e). Un but qui place le successeur d'Edwin van der Sar sur le banc des accusés, le portier venu de l'Atletico Madrid ne brillant pas sur ce coup par sa vitesse d'exécution. Dos au mur, Manchester United se dirige tout droit vers son troisième revers de rang à Wembley après la demi-finale de Cup perdue contre ces mêmes Citizens et le festival barcelonais en finale de Ligue des champions, le 28 mai dernier. Mais Manchester United a notamment bâti sa légende sur sa capacité de réaction, sublimée un soir de mai 1999 pour permettre aux Diables Rouges de renverser le Bayern Munich et soulever la coupe aux grandes oreilles. Les années passent et MU continue de réagir en champion, à l'instar de ce que les partenaires de Wayne Rooney ont réalisé ce dimanche. Super Nani Alors que Sir Alex Ferguson donne l'impression de laisser filer le match en changeant sa charnière centrale à la pause, le duo Ferdinand-Vidic laissant place au binôme Evans-Jones, United trouve les ressources pour reprendre des couleurs dans un match spectaculaire. Smalling redonne espoir aux siens en prolongeant dans le but de Hart un coup franc de Young (2-1, 52e). Avant le chef d'oeuvre du jour et cette sublime action collective qui voit Rooney talonner pour Cleverley qui remise en une touche de balle pour Nani. Le Portugais se décale sur son pied gauche et fait trembler les filets d'un ballon piqué (2-2, 58e). En six minutes, le scénario du match a changé, comme la confiance de camp. De Gea rassure les sceptiques en s'employant à deux reprises pour repousser le tir de Johnson (76e) et la tête de Richards (88e). Alors que le temps s'égrène et que la séance de tirs au but s'impose comme l'issue inéluctable de ce derby mancunien, Nani arrache finalement la décision en profitant d'une incompréhension entre Clichy et Kompany sur une balle aérienne pour filer au but. L'occasion pour le Lusitanien, vainqueur de son duel avec Hart (3-2, 90+3e), de faire parler son sang-froid et de lancer de la meilleure des manières la saison des Red Devils. Quand on sait que le lauréat du Community Shield a toujours été sacré champion d'Angleterre ces quatre dernières saisons...