Hamilton sort de la mêlée

  • A
  • A
Hamilton sort de la mêlée
Partagez sur :

Au terme d'un superbe combat avec Fernando Alonso (2e) et Mark Webber (3e), Lewis Hamilton a remporté ce dimanche le Grand Prix d'Allemagne au Nürburgring. Le Britannique s'offre sa deuxième victoire en 2011 après son succès en Chine alors que le leader du championnat du monde, Sebastian Vettel, termine pour la première fois de la saison hors du podium. L'Allemand a même dû s'accrocher pour souffler la quatrième place à Felipe Massa.

Au terme d'un superbe combat avec Fernando Alonso (2e) et Mark Webber (3e), Lewis Hamilton a remporté ce dimanche le Grand Prix d'Allemagne au Nürburgring. Le Britannique s'offre sa deuxième victoire en 2011 après son succès en Chine alors que le leader du championnat du monde, Sebastian Vettel, termine pour la première fois de la saison hors du podium. L'Allemand a même dû s'accrocher pour souffler la quatrième place à Felipe Massa. Le donjon du château du Nürburg aura donc vu vaciller le maître. Échappements soufflés ou non, Red Bull ne domine plus outrageusement la Formule 1. Si en Grande-Bretagne il y a quinze jours, la victoire de Fernando Alonso avait été en partie attribuée au changement (temporaire car annulé depuis) de réglementation interdisant ces fameux échappements polémiques, le succès de Lewis Hamilton ce dimanche au Nürburgring ne souffrira, lui, d'aucune contestation possible. Bien-sûr, la firme autrichienne reste solidement installée en tête du classement du championnat du monde. Il n'empêche, les RB7 sont désormais sous pression lors de Grand Prix qu'elles s'étaient habituées à dominer outrageusement. Terminé le bal de Vettel et Webber commencé en qualifications pour se poursuivre en course ! Pire, l'Allemand, leader solide du championnat, est même sorti du podium ce dimanche, une première cette saison. Le symbole est de taille, surtout sur ses terres allemandes où le champion du monde 2010 n'a encore jamais gagné. Après Alonso l'an passé à Hockenheim, c'est en effet Lewis Hamilton qui a triomphé sur le Nürburgring. Si le successeur de la mythique et terrifiante "Nordschleife" n'a jamais fait l'unanimité parmi les pilotes, le tortueux tracé de l'Eifel aura cette fois livré un superbe spectacle. Dès le départ, Hamilton, solide deuxième des qualifications, se joue ainsi du poleman Webber alors que Vettel craque face à Alonso. L'Allemand, en difficulté, est même l'auteur d'un tête à queue sans conséquences quelques tours plus tard, confirmant qu'il peut être bien plus fébrile sous pression que lorsqu'il semble partir d'un boulevard depuis la première ligne. Hamilton se joue d'Alonso Soumis aux aléas climatiques prévoyant une pluie qui n'est finalement jamais venue, les écuries se livrent alors un rude combat stratégique. Alonso, Webber et Hamilton se partagent les commandes mais ce dernier se montre finalement le plus autoritaire pour reprendre les commandes à Alonso sorti des stands juste devant lui à l'entrée du 33e tour. Le pilote McLaren n'hésite pas et tente l'extérieur avec succès au virage 2. Résistant aux derniers assauts de l'Espagnol et de l'Australien, Hamilton remporte son deuxième succès en 2011 après sa victoire en Chine, devançant au final Alonso et Webber, qui termine pour la quatrième fois consécutive sur la troisième marche du podium ! Derrière lui, Vettel s'accroche, piquant la quatrième place à Massa lors d'un ultime arrêt moins bien maitrisé par les mécaniciens de la Scuderia que ceux du taureau rouge. Sutil, lui aussi devant son public, signe une belle sixième place se payant le luxe de devancer les Mercedes de Rosberg et Schumacher. Qu'on se le dise, Ferrari et McLaren n'ont pas encore rendu les armes face à un ogre autrichien privé de victoires depuis un petit mois. Nul doute que c'est déjà trop pour Vettel, qui tentera d'asseoir de nouveau sa domination en Hongrie dès la semaine prochaine. Avec 77 points d'avance sur Webber, 85 sur Hamilton, l'Allemand a encore de quoi voir venir mais ce week-end allemand pourrait bien montrer la voie à ses adversaires.