Hamilton manque le podium

  • A
  • A
Hamilton manque le podium
Partagez sur :

Malgré ses qualifications ratées, Lewis Hamilton aurait pu monter sur le podium du Grand Prix de Grande-Bretagne. Il a en effet disputé à Silverstone une course offensive, ponctuée par plusieurs dépassements, mais aussi par un épisode litigieux avec Felipe Massa dans le dernier tour. Si le pilote McLaren termine finalement quatrième, c'est à cause d'un souci de consommation.

Malgré ses qualifications ratées, Lewis Hamilton aurait pu monter sur le podium du Grand Prix de Grande-Bretagne. Il a en effet disputé à Silverstone une course offensive, ponctuée par plusieurs dépassements, mais aussi par un épisode litigieux avec Felipe Massa dans le dernier tour. Si le pilote McLaren termine finalement quatrième, c'est à cause d'un souci de consommation. Ce n'était pas le jour de l'écurie McLaren. Jenson Button a dû abandonner au 40e tour parce que sa roue avant droite n'a pas été fixée lors d'un arrêt au stand. Quant à Lewis Hamilton, un mauvais calcul dans son plein de carburant l'a obligé à lever le pied en fin de course et à céder la troisième place à Mark Webber. C'est la deuxième fois (après le Grand Prix d'Europe) que le champion du monde 2008 est pénalisé par une histoire de consommation. Sur la grille de départ, Hamilton n'était que dixième, faute d'avoir pris la piste au bon moment dans une séance qualificative perturbée par la pluie. A l'extinction des feux, il gagne trois places. Avant même que le premier tour ne soit bouclé, il dépasse aussi Paul Di Resta. Sixième à l'orée de la deuxième boucle, il se défait ensuite de son équipier Button. Ainsi revenu au cinquième rang, il fait très vite la jonction avec Felipe Massa. Mais un blocage de roues sur le mouillé lui vaut une petite excursion sans gravité dans l'herbe. Red Bull a cru au bluff Au douzième passage, le pilote McLaren finit par venir à bout de son adversaire brésilien, avant de troquer ses pneus pluie intermédiaires pour des gommes pour le sec. Trois boucles plus tard, Fernando Alonso doit céder aux assauts de l'Anglais, qui se hisse en troisième position. Il faut neuf tours supplémentaires pour que le Taureau des Asturies reprenne son bien. A nouveau quatrième, Hamilton change de pneus pour la seconde fois au 24e passage. A la faveur des arrêts des autres pilotes, il se retrouve deuxième derrière Alonso. Après son troisième arrêt (au 37e tour), Hamilton est troisième. Son équipe l'avertit alors que la quantité de carburant qu'il embarque n'est probablement pas suffisante pour aller jusqu'au drapeau à damiers. Chez Red Bull, on croit à un coup de bluff, destiné à pousser Mark Webber à fusiller ses pneus. L'Australien comble l'écart et dépasse l'Anglais sans difficulté dans la 46e boucle. Dans la foulée, Massa rattrape aussi Hamilton, à raison de deux bonnes secondes au tour. Une différence d'allure qui indique que le problème de consommation du pilote McLaren était bien réel. Dans l'ultime tour, au dernier freinage avant l'arrivée, la Ferrari déborde la McLaren par l'extérieur. Hamilton résiste, les deux monoplaces se touchent, la McLaren y laisse un élément aérodynamique à l'avant. A la réaccélération, le Brésilien se retrouve dans l'herbe, peut-être poussé par l'Anglais, qui sauve sa quatrième place sur le fil. Sa défense pour le moins agressive lui vaudra peut-être les foudres des commissaires sportifs...