Hamilton: "La route est encore longue"

  • A
  • A
Hamilton: "La route est encore longue"
Partagez sur :

Lewis Hamilton a décroché en Chine sa première victoire de la saison, en parvenant à passer devant Vettel qui semblait promis à une troisième victoire de suite. Un succès qui comble de joie le pilote McLaren, malgré tout conscient du long chemin restant à parcourir pour revenir à hauteur de l'Allemand.

Lewis Hamilton a décroché en Chine sa première victoire de la saison, en parvenant à passer devant Vettel qui semblait promis à une troisième victoire de suite. Un succès qui comble de joie le pilote McLaren, malgré tout conscient du long chemin restant à parcourir pour revenir à hauteur de l'Allemand. Vous avez fait le pari de garder un set de pneus frais. Est-ce ce pari qui vous a offert la victoire aujourd'hui ? Je crois qu'aujourd'hui la stratégie que nous avions décidée après la séance de qualifications a payé. Je pense que mon option concernant les pneus a duré plus longtemps que les gars devant mais je pense que ce sont plusieurs petites choses qui se sont ajoutées. Les arrêts aux stands ont été fantastiques, c'était bon pour nous. Les gars travaillent toujours pour s'améliorer et la voiture était superbe. J'ai juste essayé de soigner mes pneumatiques et de prendre de la vitesse en même temps. C'était l'une des meilleures courses auxquelles j'ai pris part, avec plusieurs gars devant moi que j'ai dû dépasser. Mais chapeau aux gars de l'usine et du garage. Ils mettent vraiment tout leur coeur dans le développement de la voiture pour la rendre la meilleure possible chaque week-end. C'est génial d'être capable de ramener la victoire pour eux. Que s'est-il passé avec votre voiture lorsque vous avez rejoint la grille, avez-vous craint de ne pouvoir prendre le départ ? Je ne pense pas qu'on puisse dire que j'étais inquiet, en toute honnêteté. J'étais bien dans la voiture, prêt à partir, et c'est le moment où nous avons eu un problème, la voiture ne voulait tout simplement pas démarrer. Je ne sais toujours pas précisément ce qui s'est passé, mais il ne restait que deux minutes au moment où tout s'est mis en place, très vite. L'équipe a fait un travail extraordinaire mais, personnellement, je me dois de rester le plus calme possible car je sais que ça rejaillit sur l'équipe. J'ai essayé de rester positif et ils ont réussi à faire ce qu'il fallait. "Un combat très loyal et très dur" C'est votre première victoire de la saison, mais c'est aussi la première course non remportée par Red Bul. La lutte pour le titre est-elle relancée désormais ? Je pense que la route est encore longue devant nous, mais nous travaillons très, très dur pour combler le fossé qui nous sépare de Red Bull. Je pense que nous sommes presque aussi rapides en course mais en qualifications il nous reste un énorme travail à accomplir. Mais je suis absolument comblé. J'ai l'impression que cela fait très, très longtemps que je me suis retrouvé à cette place. Je ressens une grande fierté et je suis extrêmement reconnaissant envers le boulot qu'abattent les gars, je vais continuer de me battre. Ces mecs font un travail fantastique et j'attends avec impatience de revivre de nombreuses autres courses comme celle-ci. Etait-ce la raison de votre joie après la course? Le soulagement de vous retrouver sur la plus haute marche du podium ? Je pense que l'émotion provident du désir de gagner, du désir d'être meilleur et du désir de se batter contre les meilleurs pilotes du monde. Quand vous n'avez pas gagné depuis longtemps, je ne me souviens pas de quand date ma dernière victoire, mais quand ça fait longtemps, ça ressemble à une éternité, alors vous continuez de vous battre et tentez de garder votre esprit clair. Je ne pouvais pas croire que je revenais sur Sebastian. Il réalisait un super boulot pour rester devant. Il a installé un combat très loyal et très dur, et je suis heureux d'avoir pu y répondre. Avez-vous pris autant de plaisir durant la course que nous ? J'en suis sûr! Chaque mètre, chaque seconde, était une grande source de plaisir. J'adore pouvoir me battre avec plusieurs pilotes et tenir la comparaison dans la bataille. C'est ce que j'ai ressenti aujourd'hui. Alors que les pneus se détérioraient sur certaines voitures, j'avais l'impression qu'ils étaient toujours performants et résistaient à mon pilotage pour garder ma position, ce qui a rendu tout cela plus excitant encore.