Hamilton en toréador

  • A
  • A
Hamilton en toréador
Partagez sur :

Lewis Hamilton est parvenu à empêcher le carton plein des taureaux rouges Vettel et Webber ce vendredi en Espagne, se plaçant deuxième de la deuxième séance d'essais libres et s'intercalant entre les deux Red Bull. Le pilote britannique est pour l'instant le seul à tenter de suivre le rythme de l'écurie championne du monde, une nouvelle fois au dessus du lot en performance pure.

Lewis Hamilton est parvenu à empêcher le carton plein des taureaux rouges Vettel et Webber ce vendredi en Espagne, se plaçant deuxième de la deuxième séance d'essais libres et s'intercalant entre les deux Red Bull. Le pilote britannique est pour l'instant le seul à tenter de suivre le rythme de l'écurie championne du monde, une nouvelle fois au dessus du lot en performance pure. Red Bull ménage au moins un peu le suspense. L'équipe autrichienne s'est concentrée sur son programme de course ce vendredi après-midi délaissant quelque peu le chrono durant la première partie de cette deuxième séance d'essais libres. Il faut dire que la matinée avait suffi à marquer les esprits. Pour les premiers tours de roue sur le circuit de Catalunya, les deux RB7 ont une nouvelle fois étouffé la concurrence, Webber mettant une seconde à tout le monde, Vettel compris. Troisième, Rosberg se voit relégué à une seconde et deux dixièmes. De quoi donner des sueurs froides à tout le monde... L'incertitude règne autour des nouveaux pneus C'était toutefois sans compter sur le relatif espoir suscité par les nouvelles gommes Pirelli. Apportant une gamme de pneus durs plus résistants, la firme italienne poursuit dans sa logique: celle de créer suspense et stratégie alambiquées durant la course. Les amateurs de spectacle ne s'en plaindront pas alors que la domination de Vettel pourrait installer une certaine monotonie. La différence s'est d'ailleurs largement fait ressentir, les pilotes peinant énormément à chauffer ces nouvelles enveloppes à l'image d'un Vitaly Petrov s'exclamant dans sa radio: "Les pneus sont comme de la glace. Durs à monter en température." Voilà qui promet pour la course entre des gommes dures plus endurantes qu'avant mais extrêmement complexes à optimiser et des gommes tendres performantes mais rapidement hors d'usage. Ce vendredi après-midi, Hamilton a su les rendre efficaces pour ne pas laisser les Red Bull trop parader. Il pourrait toutefois s'agir d'une toute autre histoire samedi après-midi au moment des qualifications. L'arène de Montmelo promet donc d'être surchauffée d'autant qu'Alonso, le "Taureau des Asturies" et chouchou du public, 5e ce vendredi après-midi, n'a pas renoncé à placer quelques coups de cornes.