Hamilton en profite

  • A
  • A
Hamilton en profite
@ Reuters
Partagez sur :

F1 - Une erreur des Red Bull offre la victoire au Britannique en Turquie.

F1 - Une erreur des Red Bull offre la victoire au Britannique en Turquie.Une grosse récompense pour McLaren en général et Lewis Hamilton en particulier. Les hommes de Woking doivent leur large sourire turc à une grossière erreur en terme collectif de la part de Red Bull qui avait réalisé le week-end parfait jusqu'au 40e tour de cette course et un accrochage entre Mark Webber alors en tête et un Sebastian Vettel qui pensait pouvoir "aller plus vite". Le résultat est désastreux pour l'écurie autrichienne car Hamilton et Button, qui ont tout de même été les seuls à lutter avec Red Bull et qui ne pointaient qu'à deux petites secondes du leader, en ont profité pour filer en tête et l'emporter. Une fin de course qui n'a cependant pas été de tout repos pour Lewis Hamilton. Car Jenson Button a cravaché, il est revenu sur son coéquipier et l'a passé parfaitement au 49e tour. Un duel de toute beauté qui s'est poursuivi avec le dernier mot pour Hamilton qui a mieux accéléré dans la ligne droite, ce qui lui a permis de le repasser. Un duel superbe et propre pour un premier en succès en 2010 pour le champion du monde 2008. Le coup est superbe pour McLaren qui en profite pour passer devant Red Bull au classement des constructeurs pour un petit point. Étincelles attendues chez Red BullDu côté de Red Bull, évidemment, ce sera une grosse soupe à la grimace. C'est le début de la fin de la grosse ambiance au sein de l'écurie. Vettel et Webber étaient très proches en performance, aucun des deux n'a cédé en piste avec la fin que l'on connaît. Webber a légèrement tassé Vettel qui s'est rabattu bien trop vite provoquant l'accrochage. Un accrochage qui n'a pas fini de faire couler de l'encre car les conséquences sont énormes. Certes, Webber reste en tête du classement des pilotes mais l'état major va sans aucun doute leur offrir une explication de texte nécessaire et même primordiale pour l'avenir. Red Bull possède assurément la meilleure monoplace mais ne caracole pas en tête des classements comme ce devrait être le cas. Cet incident de course profite indirectement à tout le monde derrière, à commencer par les Mercedes de Michael Schumacher (4e) et Nico Rosberg (5e). Un joli tir groupé qui ne peut cependant masquer les trente secondes d'écart avec le vainqueur. Le fossé reste conséquent avec Red Bull et McLaren, c'est une évidence. Mais après un début de saison difficile, Schumacher prouve qu'il est sur la bonne voie et Rosberg qu'il réagit bien mieux aux améliorations portées sur sa monoplace. Sauber à la fêteUne avancée pour Mercedes et une confirmation pour Renault avec la 6e place de Robert Kubica et le meilleur tour en course pour un Vitaly Petrov qui a tenu tête à Fernando Alonso pendant 54 des 58 tours. L'Espagnol a fini par avoir le dernier mot avec, une touchette légère qui va coûter très cher au Russe contraint de repasser par son stand avec un pneu crevé et qui perd les points de la 8e place. C'était d'ailleurs un duel Renault-Ferrari puisque Felipe Massa termine intercalé entre Kubica et Alonso. Une course sans anicroche pour le Brésilien qui a sans doute connu des après midi plus excitant...Pour sa part, Adrian Sutil continue de porter haut les couleurs de Force India avec une belle 9e place et une 3e fois consécutive dans les points. L'écurie indienne s'inscrit comme la 6e force du plateau. Enfin, c'est une première pour Sauber avec le premier point de la saison inscrit par Kamui Kobayashi qui devance son coéquipier, Pedro de La Rosa, d'un souffle.