Hamilton dompte les Red Bull

  • A
  • A
Hamilton dompte les Red Bull
@ Reuters
Partagez sur :

F1 - Le pilote McLaren partira en pole du GP du Canada devant Webber et Vettel.

F1 - Le pilote McLaren partira en pole du GP du Canada devant Webber et Vettel.L'image est insolite - Lewis Hamilton en train de pousser sa monoplace sur le circuit Gilles Villeneuve – et trompeuse. Certes victime d'une panne sèche, le Britannique est aux anges, et son chemin de croix vers les stands – rapidement abrégé par son staff – s'apparente davantage à un tour d'honneur. Le champion du monde 2008 vient tout juste de s'offrir la pole position du Grand Prix du Canada. Une performance en soi sublimée par ce simple constat: jamais encore cette saison la pole n'avait échappé au team Red Bull. Quatre fois les honneurs étaient revenus à Mark Webber, trois fois à son coéquipier Sebastian Vettel. Or les deux RB6 devront se contenter dimanche des deuxième et troisième rangs pour partir à l'assaut de l'Ile de Notre-Dame. Théâtre de sa toute première victoire en F1, en 2007, le Grand Prix du Canada a accordé samedi ses faveux à Lewis Hamilton in extremis. Car c'est au prix d'un dernier tour lancé amorcé à sept secondes du terme des débats que le pilote McLaren a fait la décision, avec maestria et 268 millièmes d'avance sur l'actuel leader du championnat du monde, Mark Webber.Schumacher seulement 13eAuparavant , Fernando Alonso et sa Ferrari s'étaient également permis de prendre les rênes, très vite délogés cependant par l'Australien, lequel semblait devoir s'octroyer une quatrième pole de rang. C'était sans compter un Lewis Hamilton désormais crédité de 18 pole positions. Un total en carrière qu'il n'avait plus retouché depuis le Grand Prix d'Abu Dhabi l'an dernier. Reste que l'intéressé, chaussé de pneus tendres, aura certainement fort à faire dimanche pour résister à ses deux poursuivants directs, affublés eux de pneus durs sur la grille de départ.L'autre grande première de cette séance de qualifications est à mettre à l'actif – ou au passif – de Michael Schumacher. Evincé dès les Q2, éclipsé entre autres par un Vitantonio Liuzzi mordant au volant de sa Force India, le vétéran du team Mercedes s'est arrêté aux portes de la Q3 pour la première fois de la saison. Il partira dimanche en 13e position, pas si loin en fait de son coéquipier Nic Rosberg qui s'est lui contenté de la 10e place.