Hamilton dans le rythme

  • A
  • A
Hamilton dans le rythme
@ Reuters
Partagez sur :

F1 - Le pilote McLaren a signé le meilleur temps des essais libres 2 devant Vettel.

F1 - Le pilote McLaren a signé le meilleur temps des essais libres 2 devant Vettel. Clémence. Le ciel de Sepang en a fait son maître mot, vendredi, à l'occasion des essais libres du Grand Prix de Malaisie. Alors que l'édition 2009 de l'épreuve avait offert un déluge de pluie durant la course, la cuvée 2010 s'est ouverte sous un ciel certes chargé de nuages mais point trop menaçants. Sous une chaleur toujours aussi éprouvante pour les organismes, Lewis Hamilton s'est montré le plus habile en signant les temps de référence au cours des deux premières séances d'essais. Relégué au second rang de la hiérarchie actuelle au classement des pilotes chez McLaren après la victoire de son coéquipier Jenson Button en Australie le week-end passé, le pilote britannique aborde sans nul doute l'épreuve malaisienne avec la ferme intention de réaffirmer son rang. Longtemps dominée par les Mercedes, la deuxième séance d'essais libres a été l'occasion de tester l'adhérence des pneumatiques, Brigestone ayant mis à disposition du plateau deux types de gommes, dure et tendre, pour l'occasion. Dans ces deux configurations, Hamilton a su déjouer les pièges du tracé de Sepang pour établir son meilleur tour en 1'34''175 avec 266 millièmes d'avance sur la Red Bull de Sebastian Vettel. La performance de l'Allemand n'éclipse pas pour autant les sérieux problèmes de fiabilité rencontrés par la RB6. Déjà victime à deux reprises de soucis mécaniques cette saison en course, Vettel, en proie à quelques soucis de direction, a cette fois été épargné aux dépens de son coéquipier, Mark Webber (20e). L'Australien a été contraint d'immobiliser sa monoplace une demi-heure après le début de la séance à cause d'un problème mécanique dont l'origine reste à déterminer mais pourrait provenir du bloc moteur. Ferrari teste son endurance Côté Mercedes, sur les terres de l'un de ses plus gros sponsors, Petronas - par ailleurs organisateur de l'épreuve -, Nico Rosberg, troisième à 268 millièmes du meilleur temps devant Jenson Button (4e), a de nouveau pris le meilleur sur Michael Schumacher qui s'est installé à la cinquième place avec un chrono mesuré à 1'34''674 à seulement 231 millièmes de son coéquipier. Si McLaren, Mercedes GP et Renault ont avant tout privilégié la recherche de performance pure, Ferrari, comme bien souvent, a axé son travail sur la fiabilité de sa monoplace et roulé avec une charge en essence semble-t-il plus conséquente. Avec un temps établi à 1'35'581 soit à 1 seconde 406 du temps de référence, le leader du championnat du monde, Fernando Alonso, a largement devancé Felipe Massa, 15e à plus de 2 secondes de Hamilton. Une option qui pourrait s'annoncer payante sur un circuit usant pour les mécaniques, de nombreux pilotes, dont l'ensemble a pu participer à cette deuxième séance d'essais, s'étant par ailleurs déjà plaints de problèmes de "graining" au niveau de leurs pneus. Le Grand Prix de Malaisie est à suivre en direct et en intégralité sur Europe 1 dimanche à partir de 10 heures.