Hamilton a appris de son erreur

  • A
  • A
Hamilton a appris de son erreur
@ Reuters
Partagez sur :

F1 - Un an après l'affaire de Melbourne, le pilote McLaren retrouve le circuit australien.

F1 - Un an après l'affaire de Melbourne, le pilote McLaren retrouve le circuit australien. L'affaire avait fait grand bruit. En dissimulant, à la demande de son équipe, certaines informations aux commissaires de course lors du Grand Prix d'Australie en mars 2009*, Lewis Hamilton avait bien mal débuté sa saison à Melbourne. Un souvenir que le pilote McLaren n'a pas relégué aux oubliettes alors qu'il s'apprête à retrouver la piste de l'Albert Park, théâtre de la deuxième manche du championnat du monde de F1 du 26 au 28 mars prochain. "J'ai toujours vécu de belles expériences ici et je ne pense pas que celle de l'année dernière ait été mauvaise. Je la considère comme un tournant dans ma vie, quelque chose dont j'ai beaucoup appris", confie le champion du monde 2008 sur le site Autosport, lui qui avait un temps envisagé d'interrompre sa carrière devant l'ampleur prise par l'affaire. "Noubliez pas que l'année dernière, j'ai réalisé une bonne course. Je suis parti du fond de grille pour revenir à la quatrième place. Cela reste donc une bonne expérience", poursuit le Britannique fidèle à l'écurie McLaren depuis ses débuts en F1 en 2007. "2009 fut une année difficile. Mais j'ai beaucoup appris sur l'organisation de l'équipe et la manière de la tirer vers le haut", estime Hamilton. Melbourne plus favorable aux McLaren Troisième à Bahreïn, quand son nouveau coéquipier Jenson Button a dû se contenter de la septième place, en ouverture de la saison 2010 il y a deux semaines, l'Anglais ne cache pas son plaisir de retrouver l'Australie et son atmosphère particulière. "Les fans dans les tribunes, le gens en ville et l'organisation sur le circuit sont tous fantastiques, et c'est l'un des évènements les plus accueillants et tranquilles de l'année", s'extasie Hamilton. Une piste d'autant plus accueillante que le pilote britannique estime qu'elle sera plus favorable aux McLaren. "Parfois votre voiture se comporte mieux que les autres et ce circuit devrait nous permettre de tirer le meilleur parti de nos monoplaces", souligne le champion anglais qui s'attend toutefois à une redoutable concurrence notamment de la part de la Red Bull qu'il juge la "plus rapide de toutes les voitures" malgré les ennuis mécaniques qu'elle a rencontrés à Bahrein. "Nous avons une chance de gagner ce week-end", conclue-t-il. *Lors du GP d'Australie 2009, Lewis Hamilton avait indiqué aux commissaires de course que Jarno Trulli, troisième sous le drapeau à damiers, l'avait délibérément doublé sous drapeau jaune en fin de course. Une version finalement contredite par les échanges radio de l'écurie McLaren qui avait intimé l'ordre à son pilote de se laisser dépasser par l'Italien dans un premier temps sanctionné pour cette prétendue faute.Le Grand Prix d'Australie est à suivre en direct et en intégralité sur Europe 1 dimanche à partir de 8 heures.