Hambourg n'a plus le choix

  • A
  • A
Hambourg n'a plus le choix
@ Reuters
Partagez sur :

BUNDESLIGA - Hambourg affronte le Bayern, dimanche, lors de la 24e journée.

BUNDESLIGA - Hambourg affronte le Bayern, dimanche, lors de la 24e journée. 23 levées se sont déjà écoulées outre-Rhin et le Hambourg SV demeure à ce jour difficile à cerner. Bien décidé en début de saison à offrir à sa ville un titre de champion qui lui échappe depuis 1983 - année où il s'adjugea du reste la C1 - le club hanséatique paraissait en mesure de gagner son pari tandis que les victoires s'enchaînaient au fil des journées. Si bien qu'après huit levées, fort de six succès pour deux nuls, le HSV nouveau pouvait s'enorgueillir de trôner sur la Bundesliga, en compagnie du Bayer. Oui mais voilà, si Leverkusen reste aujourd'hui au faîte du championnat allemand, la situation d'Hambourg a sensiblement évolué, l'équipe de Bruno Labbadia ne pointant plus qu'au cinquième rang du classement, à neuf longueurs d'un tandem de tête complété par le Bayern. Attendus ce week-end à Munich, en clôture du 24e acte, les Hambourgeois se voient donc offrir l'occasion de revenir à six points d'un concurrent direct dans la course au titre. Si tant est qu'il soit encore temps... Le joker Van Nistelrooy pour atout Or à la lecture des trajectoires observées par les deux formations ces temps-ci, rien n'est moins sûr. Alors que le Bayern, certes tenu en échec à Nuremberg la semaine passée, affichait auparavant une belle série de neuf victoires au compteur, le HSV n'a remporté qu'un seul de ses cinq derniers matches. Une inconstance dans le résultat d'autant plus dommageable que les partenaires de Mathijsen avaient déjà connu pareil passage à vide à l'automne, incapables de gagner deux moins durant, entre la 9e et la 16e journée. A l'époque toutefois, les Hambourgeois ne comptaient pas encore dans leur effectif une arme fatale telle que Ruud Van Nistelrooy. Recruté au mercato moyennant un salaire annuel de près de quatre millions d'euros, l'attaquant néerlandais a eu tôt fait de s'intégrer. Il y a quinze jours, il ne lui a fallu en effet que 25 minutes pour frapper deux fois contre Stuttgart, et ainsi donner la victoire aux siens (3-1) alors que les deux équipes étaient dos à dos à son entrée en jeu (1-1). Privé de ses services le week-end dernier - l'ancien Madrilène souffrait alors d'une contracture à la cuisse – Hambourg n'a pas su trouver la faille contre Francfort (0-0). Faut-il pour autant y voir un lien de cause à effet ? Pour sûr, le Bayern en tout cas ne saurait trop se méfier du HSV et de son nouveau renard des surfaces. D'autant que les Hambourgeois, aussi irréguliers soient-ils, ont toujours répondu présent lors des grands rendez-vous cette saison. A l'aller, les Munichois s'étaient d'ailleurs inclinés sur la pelouse de la HSH Nordbank Arena (1-0)...