Guyot: "Continuer la progression"

  • A
  • A
Guyot: "Continuer la progression"
Partagez sur :

Arrivé cet été en remplacement de Landry Chauvin, Laurent Guyot est le nouvel homme fort de Sedan. Même si cela n'est pas dit ouvertement, l'ancien entraîneur de Boulogne-sur-Mer arrive dans le club ardennais avec pour objectif de retrouver la Ligue 1. Et pour réussir, il faudra affronter une forte concurrence.

Arrivé cet été en remplacement de Landry Chauvin, Laurent Guyot est le nouvel homme fort de Sedan. Même si cela n'est pas dit ouvertement, l'ancien entraineur de Boulogne-sur-Mer arrive dans le club ardennais avec pour objectif de retrouver la Ligue 1. Et pour réussir, il faudra affronter une forte concurrence. Comment s'est passée la reprise avec un nouveau groupe pour vous ? Dans l'ensemble, ça s'est plutôt bien passé avec un groupe à l'écoute. On a bien travaillé. Après, dans le haut niveau, on sait très bien que seuls les résultats valident le travail. Mais on a fait le maximum pour bien se préparer et pour ensuite aborder la compétition au mieux, en espérant les meilleurs résultats possibles. Quels sont les objectifs fixés en ce début de saison ? Il faut continuer la progression du club avec une équipe qui est en constante progression depuis trois ans. Alors forcément, comme l'équipe a fini quatrième l'année dernière, vous allez me parler de montée. Mais avant de parler d'objectifs précis, je crois qu'il faut d'abord se concentrer sur les différentes parties du championnat. On va tâcher de bien commencer le championnat et on reparlera au fur et à mesure de ce que l'on peut espérer. Cela fait quatre ans que Sedan n'a plus connu la Ligue 1. N'y a-t-il pas une trop grande impatience des supporters ? On sait très bien que tous les clubs qui ont connu la Ligue 1 espèrent la reconnaître un jour. Maintenant, quand vous faites le tour du championnat de Ligue 2, les clubs qui ont connu la Ligue 1, vous en avez un paquet. L'année dernière, on savait très bien avant que la saison commence qu'il y aurait une dizaine de postulants à la montée, même si on ne pouvait pas prévoir que ça allait être si serré, si longtemps. Cette année, entre ceux qui descendent de Ligue 1, ceux qui ont joué auparavant en Ligue 1 et des clubs comme Guingamp et Bastia qui remontent de National et qui ont, eux-aussi, connu la Ligue 1, faites le compte, vous allez en avoir plus de dix. Ça montre la difficulté de la tâche. "Tâcher de bien commencer le championnat" Vous avez perdu deux de vos meilleurs joueurs lors du mercato, avec les départs de Benoît Costil et Lossémy Karaboué. Vous sentez-vous affaibli ? On a estimé que les joueurs qu'on a pris à leur place était ceux qui pouvaient les remplacer, à la fois en quantité et en qualité. On est satisfait du recrutement effectué. Après, encore une fois, c'est la compétition qui validera ou non ce qui a été entrepris. En quoi votre expérience en Ligue 1 avec Boulogne-sur-Mer, va vous aider cette saison ? Aujourd'hui, bien sûr qu'il y a des différences entre la Ligue 1 et la Ligue 2. Mais quoiqu'il arrive, vous êtes avec une équipe où il faut avant tout faire passer votre message, mettre ses idées en place, s'adapter à ce que sont capables de faire les joueurs. L'objectif est là avant de parler d'autres choses. Vous allez commencer cette saison par un gros match en Coupe de la Ligue contre Monaco. Considérez-vous ce match comme un match de préparation ou allez-vous le jouer à fond ? C'est la dernière répétition avant le championnat mais c'est la compétition. Mettre un match de Coupe de la Ligue avant le championnat ne me dérange pas mais il y aurait peut-être une réflexion à faire par rapport au premier tour de Coupe de la Ligue, pour supprimer les prolongations en cas d'égalité et passer directement aux tirs-au-but. Mais c'est une compétition et on a forcément envie de gagner et de passer.