Guirado dit 33 !

  • A
  • A
Guirado dit 33 !
Partagez sur :

Guilhem Guirado a été appelé en renfort par Marc Lièvremont, lundi, pour participer au stage de l'équipe de France pour la Coupe du monde 2011. Le talonneur catalan débarque pour pallier à un éventuel forfait de William Servat. Touché au cartilage du genou gauche, le Toulousain a en effet deux mois de rééducation devant lui.

Guilhem Guirado a été appelé en renfort par Marc Lièvremont, lundi, pour participer au stage de l'équipe de France pour la Coupe du monde 2011. Le talonneur catalan débarque pour pallier à un éventuel forfait de William Servat. Touché au cartilage du genou gauche, le Toulousain a en effet deux mois de rééducation devant lui. La première ligne française ressemble de plus en plus à un énorme point d'interrogation. Touché au genou gauche lors de la finale du Top 14 après seulement une demi-heure de jeu, William Servat reste très incertain pour la Coupe du monde 2011, qui démarre le 9 septembre prochain. Opéré vendredi dernier, le talonneur devra en effet subir deux mois de rééducation et réathlétisation. Sa présence en Nouvelle-Zélande étant dans ce cadre plutôt incertaine, Marc Lièvremont et l'encadrement de l'équipe de France ont décidé d'appeler Guilhem Guirado en renfort. Le talonneur de l'Usap intègre donc un groupe désormais composé de trente-trois joueurs, qui va démarrer le stage de préparation le 28 juin prochain à Marcoussis. Avec Dimitri Szarzewski, ils seront trois talonneurs à démarrer la préparation qui sera entrecoupée de deux stages, le premier au Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire) du 9 au 19 juillet, avec deux rencontres amicales contre l'Irlande (le 13 à Bordeaux et le 20 à Dublin) au programme, le second à Falgos (Pyrénées-Orientales) du 25 au 31 juillet. Ce n'est qu'au mois d'août, devant l'évolution de la blessure de William Servat, mais aussi de l'état physique du Parisien, que le sélectionneur décidera des deux joueurs qu'il amènera au pays du long nuage blanc. Des incertitudes qui n'étaient pas forcément nécessaire tant la première ligne tricolore s'apparente à une caravane d'éclopés. Ainsi, William Servat vient s'ajouter à Thomas Domingo et Fabien Barcella dans le wagon des joueurs prêts à faire souffrir leur corps pour rattraper le temps perdu.