Guilavogui, l'héritier de Matuidi

  • A
  • A
Guilavogui, l'héritier de Matuidi
Partagez sur :

Titulaire indiscutable à l'AS Saint-Etienne depuis le départ de Blaise Matuidi l'été dernier, Josuha Guilavogui l'est aussi en équipe de France Espoirs, avec laquelle il reste sur un doublé et se prépare à affronter la Roumanie mardi dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2013. A 21 ans seulement, ce solide milieu défensif, considéré comme un "cadre" par son sélectionneur, Erick Mombaerts, a déjà la responsabilité d'encadrer la nouvelle génération.

Titulaire indiscutable à l'AS Saint-Etienne depuis le départ de Blaise Matuidi l'été dernier, Josuha Guilavogui l'est aussi en équipe de France Espoirs, avec laquelle il reste sur un doublé et se prépare à affronter la Roumanie mardi dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2013. A 21 ans seulement, ce solide milieu défensif, considéré comme un "cadre" par son sélectionneur, Erick Mombaerts, a déjà la responsabilité d'encadrer la nouvelle génération. "Je suis milieu défensif et je me mets au service du collectif. Ensuite, si l'opportunité de marquer se présente, je ne vais pas m'en priver". Face au Kazakhstan (2-0), vendredi, en éliminatoires de l'Euro Espoirs 2013, Josuha Guilavogui ne s'est pas privé du tout. Par deux fois, le joueur de l'AS Saint-Etienne a fait trembler les filets du but adverse au Stade Gabriel-Montpied de Clermont-Ferrand. "Je réalise le premier doublé de ma carrière sous les yeux de mes parents, présents dans le stade. Cela me fait vraiment plaisir", a-t-il déclaré sur le site de la FFF. Lui qui prétend ne pas avoir "l'habitude de marquer" a pourtant inscrit trois buts en l'espace d'une semaine, son doublé faisant écho à son but marqué avec les Verts contre Auxerre (2-2), le week-end précédent: "Il faut savourer cette réussite et espérer qu'elle se poursuivra encore un peu, mais ce n'est pas ma qualité première". Qu'elle est-elle alors ? "Mon rôle était d'assurer à l'équipe une certaine sécurité en restant bien en place [...] Je devais être vigilant pour éviter que l'on se fasse piéger en contres". Mission accomplie par ce râtisseur au physique de déménageur (1.87m, 78kg). Mombaerts: "Un élément cadre" Formé à l'ASSE, le natif d'Ollioules a fait son trou dans le onze-type de Christophe Galtier au début de la saison dernière, jouant 24 matches toutes compétitions confondues pour un but. Depuis le départ de Blaise Matuidi pour le Paris Saint-Germain à l'intersaison, le joueur de 21 ans a pris les clés de l'entrejeu des Verts. Et des Espoirs, où son sélectionneur, Erick Mombaerts, le considère comme "un élément cadre". Un cadre chargé d'intégrer les nouveaux, issus de la génération championne d'Europe des U19 et demi-finaliste du Mondial des U20, dans l'optique de la qualification pour l'Euro 2013. "Ce sont de bons joueurs qui évoluent dans des grands clubs étrangers. Mais le plus important est qu'ils mettent leur talent au service du collectif [...] Ils l'ont bien fait", se réjouissait-il. Contre la Lettonie et le Kazakhstan notamment. Et ils devront remettre ça dès mardi, en Roumanie. "Il faudra s'attendre à une partie beaucoup plus difficile, avec un adversaire plus solide et proposant plus de jeu [...] Mais même sur le banc et dans les tribunes, il y avait encore beaucoup de bons joueurs pouvant apporter beaucoup à ce groupe France. Il est solide". Solide comme Josuha Guilavogui.