Guigou: "Je paie ma tournée"

  • A
  • A
Guigou: "Je paie ma tournée"
Partagez sur :

Régulièrement durant le Championnat du monde, Michaël Guigou, l'ailier gauche virevoltant des Experts, interviendra sur le site pour vous livrer quelques anecdotes sur la compétition et ses à-côtés. Le n°21 des Bleus nous raconte sa petite déception de ne pas disputer le Mondial en France en 2015 mais revient aussi sur la rencontre entre joueurs et supporters organisée jeudi soir. Pour son 29e anniversaire, qu'il fête ce vendredi, le Montpelliérain promet de payer son coup si les Français se hissent en finale ce soir.

Régulièrement durant le Championnat du monde, Michaël Guigou, l'ailier gauche virevoltant des Experts, interviendra sur le site pour vous livrer quelques anecdotes sur la compétition et ses à-côtés. Le n°21 des Bleus nous raconte sa petite déception de ne pas disputer le Mondial en France en 2015 mais revient aussi sur la rencontre entre joueurs et supporters organisée jeudi soir. Pour son 29e anniversaire, qu'il fête ce vendredi, le Montpelliérain promet de payer son coup si les Français se hissent en finale ce soir. "Salut tout le monde, Nous sommes arrivés à Malmö mercredi après-midi dans la troisième et dernière ville de notre Championnat du monde. Malmö est une jolie ville, plus grande que Kristianstad et Jönköping. On a eu le temps de faire quelques balades avec l'équipe. On n'a pas encore trop ressenti la pression de l'événement ici, même si des gens nous reconnaissaient dans la rue. Ça nous fait du bien aussi de prendre l'air. Même s'il fait quand même assez froid. Jeudi soir, on a fait la traditionnelle rencontre entre les supporters et les joueurs. C'est quelque chose que l'on fait depuis quelques années. C'est un moyen de remercier le public qui vient jusqu'ici pour nous encourager. Ce sont des gens qui, pour la plupart, font des sacrifices pour venir et c'est normal de leur rendre un peu la pareille. On a pris l'apéro avec eux, ils peuvent faire des photos avec nous, on leur dédicace leurs maillots, c'est plutôt sympa. Cette année il y avait encore plus de monde qu'avant. C'est vraiment un juste retour des choses ce petit rendez-vous. On a aussi appris que nous n'organiserons pas le Mondial en 2015. Je l'ai quand même mieux vécu que pour les Jeux olympiques 2012. Je m'y attendais un peu là. On parle beaucoup du Qatar actuellement et ils ont une puissance financière assez difficile à concurrencer. Et puis il faut quand même dire que ça fait longtemps que le Championnat du monde se dispute en Europe, dans deux ans ce sera en Espagne encore. On aura l'Euro 2016 peut-être. J'aurai 34 ans ça ira encore. A condition que le physique suive toujours. Ce soir on s'attend à un grand match. Il y aura sans doute une ambiance de malade. Les Suédois n'étaient pas forcément attendus en demi-finale. Ça va être sans doute puissant au niveau des sifflets quand on aura le ballon. Ça ne me fait pas vraiment peur mais on est quand même méfiant. Je pense qu'on est un peu au-dessus mais comme ils jouent à domicile ça va équilibrer les débats. Ils sont sur un nuage en plus. A nous de faire un bon match. Si on gagne je paie ma tournée pour fêter dignement mes 29 ans. A la prochaine, Mica"