Guigou: "Il faudra être au top"

  • A
  • A
Guigou: "Il faudra être au top"
Partagez sur :

Le tirage au sort des quarts de finale de la Ligue des Champions a attribué Rhein-Neckar Löwen à Montpellier, avec match aller outre-Rhin le week-end du 23-24 avril. Michaël Guigou, prudent après la mésaventure qui a failli arriver aux siens face à Schaffhausen, se félicite du fait de ne jamais avoir affronté la formation de Stefansson, Bielecki et consorts. Pour le reste, il estime les chances montpelliéraines égales à celles des Allemands.

Le tirage au sort des quarts de finale de la Ligue des Champions a attribué Rhein-Neckar Löwen à Montpellier, avec match aller outre-Rhin le week-end du 23-24 avril. Michaël Guigou, prudent après la mésaventure qui a failli arriver aux siens face à Schaffhausen, se félicite du fait de ne jamais avoir affronté la formation de Stefansson, Bielecki et consorts. Pour le reste, il estime les chances montpelliéraines égales à celles des Allemands. A condition de sortir deux gros matches. Michaël, le tirage au sort vous a offert Rhein-Neckar Löwen en quarts de finale. Quelle est votre réaction ? Je trouve ça bien parce qu'on ne les a jamais joués. Hambourg ça aurait été chiant de les rejouer (les deux équipes étaient dans le même groupe lors du tour principal, ndlr), Barcelone c'est compliqué... De toute façon les quatre adversaires potentiels étaient de qualité. Mais si on a bien une leçon à retenir de notre huitième de finale, c'est de ne pas trop se fier au tirage au sort. On aura deux matches à jouer à fond. On s'attend à un truc de malade là-bas. Mais je pense que l'on a autant de chances de passer qu'eux. Que connaissez-vous de cette équipe ? Rhein-Neckar c'est un club qui met beaucoup de moyens mais qui n'a toujours pas gagné de titres. Ils sont souvent présents dans les quarts et demi-finales mais jamais gagnants jusque-là. Je dirais que par rapport à nous ils possèdent trois grands joueurs sur chaque poste contre deux chez nous. Mais nous n'avons rien à leur envier. C'est une équipe qui se déplace très bien, on l'a vu en poules avec notamment une victoire à Barcelone (31-30, ndlr). Ils seront difficiles à jouer mais nous avons trois semaines pleines pour bien se préparer et se remettre d'aplomb collectivement avec le retour des blessés. Il faudra être au top pour passer. Est-ce que ce huitième de finale compliqué face à Schaffhausen va vous servir pour la suite ? Ça va, et ça doit nous servir. Par rapport à ce que l'on a vécu, je regarde déjà ce tirage au sort avec plus de détachement. On se souvient tous aussi de la saison dernière quand on était tous content de jouer Tchekhov en quarts et à la fin on n'a pas vu le Final Four. On va devoir jouer les Allemands avec une envie débordante, essayer d'être précis techniquement et fin tactiquement. A Schaffhausen on y a été trop tranquille, moi le premier. On pensait que bien jouer nous suffirait pour gagner là-bas. Est-ce que Montpellier a cette saison les moyens d'aller au bout de cette compétition ? On a une très belle équipe sur le papier. Maintenant c'est sur le terrain qu'il faut démontrer ces choses-là. Et jusqu'à présent on ne l'a pas encore fait, pas dans une situation de matches aller-retour en tout cas. Si on élimine Rhein-Neckar, là je dirais qu'on en a les moyens. Pas avant.