Gueugnon, la fin d'une histoire

  • A
  • A
Gueugnon, la fin d'une histoire
Partagez sur :

Triste nouvelle pour le football bourguignon: le FC Gueugnon a dû déposer le bilan, suite à la liquidation judiciaire prononcée par le tribunal de commerce de Mâcon ce vendredi dans la matinée. Englués à la dernière place du National à 17 points du premier relégable, Gap, les Forgerons de Tony Vairelles ont reçu là un véritable coup de massue.

Triste nouvelle pour le football bourguignon: le FC Gueugnon a dû déposer le bilan, suite à la liquidation judiciaire prononcée par le tribunal de commerce de Mâcon ce vendredi dans la matinée. Englués à la dernière place du National à 17 points du premier relégable, Gap, les Forgerons de Tony Vairelles ont reçu là un véritable coup de massue. Tony Vairelles a finalement perdu son pari. Le FC Gueugnon, où l'ancien Lensois joue en tant qu'attaquant, a été placé en liquidation judiciaire suite à de graves problèmes de trésorerie. Pourtant, celui qui fut international français était venu en 2009 en Saône-Et-Loire avec un véritable projet sportif et financier sous le bras. L'idée était de redonner des couleurs au blason des Forgerons, qui n'avaient plus brillé depuis l'exploit de la Coupe de France 2000, et le sacre des Bourguignons devant le PSG au Stade de France (2-0), avant de connaître les joies d'une qualification en Coupe de l'UEFA. Mais ce temps de liesse semble bien loin maintenant. De sérieux problèmes financiers (un déficit de 500 000 euros) sont venus s'ajouter aux difficultés sportives du club en National. En panne de liquidité depuis le mois de février, le FC Gueugnon est ainsi dans l'incapacité de payer ses joueurs. Ces derniers ont bien bénéficié d'une avance de l'UNFP, un arbre qui ne peut cacher la forêt. Avant même l'annonce du verdict, la FFF avait décidé de reporter le match de la 34e journée prévu samedi au stade Jean-Laville entre Gueugnon et Colmar. L'absence des dirigeants du club auprès de la DNCG ne laissait rien présager de bon, et la sentence est tombée: Gueugnon est placé en liquidation judiciaire, et pour les employés du club, autant les joueurs que le personnel, le cauchemar commence... 43 employés livrés à eux-mêmes... Cette décision du tribunal de commerce de Mâcon a en effet mis en balance l'avenir de 43 employés du Football Club de Gueugnon. Pour autant, les joueurs tentent de ne pas dramatiser, à l'instar de Matthieu Blanc, qui s'est confié au Journal de Saône-Et-Loire à l'issue du dernier entrainement en date: "Nous essayons de rester concernés. On s'en tient au côté officiel, qui nous dit que nos matches ne sont que suspendus. Mais on entend forcément des bruits de couloir pas très positifs, et cela ne nous laisse pas indifférents." Chez les concurrents des Forgerons dans la lutte pour le maintien en National, la polémique enfle déjà. En cas d'exclusion du championnat, le règlement de la FFF stipule cela: "A compter de la 30e journée pour le National, l'exclusion du championnat ou le forfait général entraîne pour les clubs le maintien des résultats acquis à l'occasion des matchs disputés et, pour les rencontres restant à jouer, le gain automatique du match par 3 buts à 0" (Article 10, alinéa II). Ce point de règlement n'est pas du goût de tout le monde, comme l'a fait savoir Pierre-Olivier Murat, le président de Rodez, lors d'un entretien avec La Dépêche: "On nous demande de présenter des comptes équilibrés et d'autres s'engagent en sachant qu'ils ne pourront pas tenir leurs engagements jusqu'au terme de la saison." Alors que les Ruthénois n'ont pris qu'un point en deux matches face aux Gueugnonnais, d'autres formations menacées telles que Gap, Plabennec et Pacy-sur-Eure pourraient bien tirer profit de cette éviction. Une amputation qui déséquilibre fatalement le championnat.