Guardiola: "Je me sens privilégié"

  • A
  • A
Guardiola: "Je me sens privilégié"
Partagez sur :

La voix presque éteinte d'avoir trop crié, Pep Guardiola a tout donné pour cette finale de la Ligue des champions face à Manchester United (3-1). Evidemment ravi après ce nouveau succès, l'entraîneur du Barça a chaleureusement félicité ses joueurs pour le niveau de cette finale mais également pour le geste de Puyol qui a valu à Abidal de soulever le trophée. Ila également eu un mot pour un Ferguson beau perdant.

La voix presque éteinte d'avoir trop crié, Pep Guardiola a tout donné pour cette finale de la Ligue des champions face à Manchester United (3-1). Evidemment ravi après ce nouveau succès, l'entraîneur du Barça a chaleureusement félicité ses joueurs pour le niveau de cette finale mais également pour le geste de Puyol qui a valu à Abidal de soulever le trophée. Ila également eu un mot pour un Ferguson beau perdant. Vous remportez une deuxième Ligue des champions comme en entraineur. Etes-vous le patron? Non, je me sens privilégié d'avoir de tels joueurs, d'appartenir à ce club. On a remporté quatre Ligue des champions comme le Bayern Munich ou l'Ajax Amsterdam. Je voudrais féliciter tous ceux qui nous ont permis d'obtenir ce titre. C'est incroyable! Comme vous l'espériez, avez-vous mieux joué qu'en 2009 lors de la finale à Rome contre ces mêmes Red Devils? Oui, nous l'avons fait. Quand la finale de Rome s'est terminée, je pensais qu'on avait bien joué. Mais après avoir revu le match, je n'étais pas satisfait. Je trouve qu'on a bien mieux joué qu'il y a deux ans. La manière dont nous avons gagné, c'est la chose dont je suis le plus fier. Je voudrais également féliciter Manchester United car ce n'est pas tous les jours qu'on bat une équipe de cette façon. Ils nous ont pressé mais nous avons mieux joué, de façon plus propre. Nous avons eu un bon comportement défensif, nous avons fait les efforts et eu le talent pour gagner devant Ferdinand Carrick ou Vidic. J'en suis très heureux. Manchester United est une équipe spectaculaire, qui gagne régulièrement son championnat et qui en est à trois finales de C1 en quatre ans. J'ai de l'admiration pour Ferguson, encore plus après ce soir (ce samedi, ndlr). Et c'est Abidal qui a récupéré le brassard de capitaine pour soulever le trophée... Carles Puyol et Eric Abidal ont eu des fortunes diverses cette saison mais, depuis trois mois, ses partenaires, et Carles en tête, voulaient vraiment lui faire ce plaisir. Il y a des joueurs sur le terrain mais également des êtres humains. Il y a une dimension humaine dans nos défaites, comme dans nos victoires. C'est ça qui rend ce succès encore plus fort. Un petit mot sur Sir Alex Ferguson, votre homologue sur le banc de Manchester United, qui n'a cessé de parler en bien de vous? Je voudrais remercier Sir Alex pour ses mots. C'est un grand honneur d'avoir eu ces mots de la part d'un tel entraîneur. Je voudrais donc lui offrir toute ma gratitude. "Mon travail n'est pas facile" Et sur Lionel Messi, élu homme de la finale? C'est le meilleur joueur que je n'ai jamais entraîné. Nous avons d'excellents joueurs mais Messi a fait la différence ce soir. Il est unique. Il n'est pas rassasié et va continuer à jouer comme cela pourvu que le club continue à lui offrir de tels partenaires pour briller. J'espère que tout continuera à aller bien pour lui mais l'environnement, le club, devraient lui permettre de jouer encore des années comme cela. Ferguson estime que vous ne trouverez pas de meilleurs joueurs ailleurs... Mon travail n'est pas facile. Je vais continuer une saison et après, on verra... Mais si je pars, ce sera un autre défi avec d'autres joueurs. En Italie et en Espagne, c'est une autre philosophie. Vous ne pouvez pas rester dans un même club pendant 25 ans. J'ai beau m'appeler « Pep Guardiola », si je rate une saison, on me virera. Quand on entraîne Barcelone, il y a beaucoup de tensions externes et il faut être vigilant sur tout. Mais au final, on profite énormément. Tant que j'aurais cette passion, je continuerai de mettre les joueurs dans les meilleures conditions afin qu'ils produisent le meilleur jeu sur le terrain Vous allez retrouver Porto, qui a également tout gagné, en Super Coupe. Qu'en pensez-vous ? Je n'en sais rien... Je suis trop fatigué pour répondre à cette question. Villas-Boas (l'entraîneur de Porto) a tout gagné en développant du très, très beau football. Mais laissez-moi me reposer avant de penser à la Super Coupe contre le FC Porto. Serez-vous l'entraîneur de Chelsea la saison prochaine? J'ai encore une saison dans mon contrat avant d'aller voir ailleurs. Quand on gagne, on a toujours beaucoup de courtisans. Mais quand on perd, ils s'en vont aussi vite. Je n'ai rien d'autre à dire.