Guardiola: "Du mérite de gagner au Bernabeu"

  • A
  • A
Guardiola: "Du mérite de gagner au Bernabeu"
Partagez sur :

Le Barça a frappé un grand coup en s'imposant samedi face au Real Madrid dans le cadre de la 16e journée de la Liga (3-1). Pep Guardiola n'a donc toujours pas perdu au Santiago Bernabeu. S'il considère que son équipe a perdu "trop de ballons" et que "rien n'est fait" au classement, l'entraîneur du Barça savoure évidemment ce succès qui permet à son équipe de se relancer totalement au classement.

Le Barça a frappé un grand coup en s'imposant samedi face au Real Madrid dans le cadre de la 16e journée de la Liga (3-1). Pep Guardiola n'a donc toujours pas perdu au Santiago Bernabeu. S'il considère que son équipe a perdu "trop de ballons" et que "rien n'est fait" au classement, l'entraîneur du Barça savoure évidemment ce succès qui permet à son équipe de se relancer totalement au classement. Votre équipe a-t-elle été parfaite ce soir ? Non, la perfection n'existe pas ! Mon équipe n'a pas été parfaite ce soir. Cela faisait longtemps qu'on ne perdait pas autant de ballons au milieu de terrain. Si on avait eu une meilleure circulation du ballon, on aurait eu une meilleure maitrise du match. Mais évidemment pour l'emporter ici, il faut réaliser un très bon match. C'est sans doute ce que l'on a fait ce soir Après cette victoire, Barcelone est-il le nouveau favori pour remporter cette Liga ? Rien n'est fait ! Il reste 67 points à jouer ! Et puis si le Real remporte son prochain match face à Seville, (le Barça a un match d'avance) il sera leader avec 3 points d'avance sur nous. Si on avait perdu, la Liga n'aurait pas non plus été terminée ! Le titre ne se décide surement pas au mois de décembre ! Pour le moment on doit se concentrer sur notre jeu, c'est ce qu'on a fait ce soir (samedi). On fera les comptes à la fin de la saison. Le Real semblait mieux armé cette saison et il a d'ailleurs ouvert le score à la 23e seconde de jeu. Cela donne t-il plus de mérite à votre victoire ? Ça a toujours du mérite de gagner au Bernabeu ! C'est très difficile de battre le Real et on se demande toujours comment les joueurs vont réagir. Mon équipe a répondu de la meilleure des manières et a su parfaitement réagir, à l'image de Victor Valdes. Après le premier but, il ne s'est pas démobilisé et il a continué à jouer le ballon. Je l'ai félicité pour ça devant ses coéquipiers. Cela démontre sa force et celle de l'équipe. Je préfère qu'il rate un ballon qui coûte un but et qu'il réussisse ensuite toutes ses relances. "Mes joueurs ont été courageux " Que retenez-vous de ce match ? Est-ce la victoire la plus importante que vous ayez obtenue au Bernabeu ? Non, toutes les victoires sont importantes. La victoire du printemps 2009 (2-6) avait plus de valeur car elle a été décisive pour le titre de Liga. Et puis ce soir tout n'a pas été positif, certaines choses ne m'ont pas plus : des joueurs de ce niveau ne peuvent pas perdre autant de ballons. Mais d'un autre côté je retiens la solidité et l'ambition de cette équipe. Après le but de Benzema, mes joueurs ont démontré leur motivation et leur envie. Ils n'ont pas hésité à prendre des risques. Ils ont été très courageux, et comme d'habitude ils ont joué et attaqué. Vous changez sans cesse votre schéma de jeu et la position de vos joueurs, avec succès. C'est cela le futur du football ? Je n'en sais rien ! Je n'ai pas inventé ni créé le football ! A Barcelone on ne se pose pas toutes ces questions. On cherche à être bon et à faire en sorte de garder le ballon au milieu du terrain. On essaye d'avoir les meilleurs joueurs et surtout de former de bons footballeurs. Ce soir (samedi), huit titulaires du Barça ont été formés à la Masia (le centre de formation barcelonais). Pour nous c'est une fierté ! Nous sommes contents parce que nous avons battu notre éternel rival mais pas parce que notre style pourrait marquer l'histoire du football.