Griffin, à servir show !

  • A
  • A
Griffin, à servir show !
Partagez sur :

Sélectionné pour le Rookie Game, le Slam Dunk Contest et retenu par les coaches pour le All-Star Game, Blake Griffin aura un week-end chargé à Los Angeles. Une conséquence de son début de saison spectaculaire avec les Clippers où, pour sa première année en NBA, il rayonne par ses dunks surpuissants. Mais pas seulement.

Sélectionné pour le Rookie Game, le Slam Dunk Contest et retenu par les coaches pour le All-Star Game, Blake Griffin aura un week-end chargé à Los Angeles. Une conséquence de son début de saison spectaculaire avec les Clippers où, pour sa première année en NBA, il rayonne par ses dunks surpuissants. Mais pas seulement. Los Angeles doit s'y faire. Kobe Bryant ne sera pas l'attraction numéro un du All-Star week-end que la cité californienne accueille une nouvelle fois, sept ans après. La star des Lakers sera pourtant là, à l'occasion du match des étoiles, avec le maillot de la conférence Ouest sur les épaules. Mais cette fois, tous les regards seront tournés vers le joueur qui monte, et qui évolue dans l'autre franchise de la ville, les Clippers: Blake Griffin. Pour sa première année en NBA, l'intérieur américain a réussi l'incroyable défi de faire le buzz autour de son équipe, habituée aux bonnets d'âne et aux railleries. Mieux, il a convaincu les observateurs qu'il n'était pas un nouveau premier choix de draft surcoté mais un joueur talentueux et plein d'avenir. "C'est un phénomène, dit de lui l'arrière vedette du Miami Heat, Dwyane Wade. Il a des aptitudes physiques exceptionnelles." C'était très loin d'être gagné. Blake Griffin, le nouveau Greg Oden ? Voilà le genre d'interrogations qui ont circulé sur son compte quand, juste après sa draft en 2009, il a été victime d'une fracture de fatigue au genou gauche lors du dernier match de préparation des Clippers. Une blessure qui l'a contraint, comme son homologue des Portland Trail Blazers avant lui, à faire une croix sur sa première saison. Ajoutez à cela un physique peu commun - une peau métissée très claire et des taches de rousseur -, et vous comprendrez à quel point son intégration dans une ligue où les fans ont tendance à s'identifier aux joueurs noirs a été délicate. Mais un peu plus de trois mois après ses débuts officiels en NBA, le voilà tout en haut de l'affiche. Sélectionné dans l'équipe des débutants au Rookie Game, convoqué au Slam Dunk Contest et retenu par les coaches pour disputer le All-Star Game avec les grands, Blake Griffin sera sur tous les fronts pendant trois jours. Son sens du spectacle y est pour beaucoup. Rare sont les fois où, après un match des Clippers, il n'a pas été mis à l'honneur dans le top 10 le soir-même. Sa religion: le smash surpuissant. "C'est la manière la plus simple de finir une action, admet-il dans le L.A. Times. Quand vous montez au cercle et que vous faites rebondir la balle contre la planche, en "finger roll", vous n'avez plus aucun contrôle lorsque la balle n'est plus dans votre main." LeBron James: "Il peut vraiment devenir un très bon joueur" Son explosivité est telle que les Clippers, après un début d'exercice chaotique, sont devenus une vraie attraction. Auteur de 22,7 points, 12,7 rebonds et 3,5 rebonds de moyenne par rencontre, l'ancien de l'université d'Oklahoma s'est bâti une réputation de show man. Son nouvel objectif est de montrer qu'il est plus que ça. Si les entraîneurs l'ont pris dans la sélection de l'Ouest, c'est qu'eux s'en sont aperçus. Ceux qui le comparent à Shawn Kemp et Charles Barkley aussi. Mais le grand public, lui, veut surtout le voir postériser ses adversaires directs. "Beaucoup de gens ne lui accordent du crédit que pour ses dunks et ses stats, ils ne savent pas à quel point il progresse, explique sur ESPN.com son coéquipier Baron Davis. Il apprend à mieux trouver ses partenaires, il grandit. Son jeu s'est vraiment amélioré et ça va continuer." Dans un contexte comme celui du Rookie Game, où les défenses sont la plupart du temps transparentes, ses autres qualités que celle de finisseur en haute altitude ont peu de chances d'être exposées au grand jour. Idem lors du Slam Dunk Contest, où son duel avec DeMar DeRozan promet énormément. Mais ses progrès ont déjà tapé dans l'oeil de plusieurs acteurs majeurs de la NBA. Ainsi LeBron James, double MVP en titre, les a-t-il remarqués: "Quand vous avez autant de qualités athlétiques, vous pouvez davantage vous concentrer sur les autres aspects de votre jeu et les travailler. Il prend des rebonds, il saute par-dessus tout le monde, il dunke et il est très agressif. Il garde ses atouts tout en progressant: il dribble un peu mieux, il fait de meilleures passes sur les prises à deux. Il peut vraiment devenir un très bon joueur. L'avenir nous le dira." A bientôt vingt-deux ans, il a tout le temps.