Griezmann, le petit Bleu de la Liga

  • A
  • A
Griezmann, le petit Bleu de la Liga
Partagez sur :

Face au Hercules Alicante de David Trezeguet, Antoine Griezmann tentera dimanche de mener la Real Sociedad à un quatrième succès de rang en Liga. Le jeune Français, appelé cette semaine pour la première fois en équipe Espoirs, s'impose peu à peu comme l'une des révélations du championnat espagnol... un pays qui lui a donné sa chance à 14 ans alors que les formations françaises le sacrifiaient sur l'autel du physique.

Face au Hercules Alicante de David Trezeguet, Antoine Griezmann tentera dimanche de mener la Real Sociedad à un quatrième succès de rang en Liga. Le jeune Français, appelé cette semaine pour la première fois en équipe Espoirs, s'impose peu à peu comme l'une des révélations du championnat espagnol... un pays qui lui a donné sa chance à 14 ans alors que les formations françaises le sacrifiaient sur l'autel du physique. On imagine déjà Laurent Blanc glisser son nom à l'assemblée des États généraux du football français. Antoine Griezmann a tout du cas d'école, incarnant les limites d'un moule athlétique français trop souvent jugé fondamental... Trop petit (il mesure aujourd'hui 1,74m), l'actuel espoir de la Real Sociedad figure parmi les sacrifiés du système, n'ayant pu intégrer l'un des sacro-saints centres de formations. De journées tests en essais sans lendemain, le Bourguignon a fini par se résoudre à un exil à l'étranger. Pas de ceux offerts à certains "surdoués" de sa génération comme Gaël Kakuta(Chelsea), Chris Mavinga (Liverpool) ou Gilles Sunu (Arsenal) mais un départ forcé pour croire à un destin de footballeur professionnel. Six ans plus tard, une remontée dans l'élite et un titre de champion d'Europe -19 ans au passage, Antoine Griezmann épate la Liga. Son deuxième but en championnat face à Malaga lors la 9e journée (2-1) a séduit Marca, l'élisant homme du match et le jugeant comme "l'une des sensations de cette Liga". Aligné côté gauche dans le 4-2-3-1 de Martin Lasarte derrière Joseba Llorente ou Raul Tamudo, le Français y a imposé sa fine technique et sa vivacité au point d'enchaîner les rencontres pour croiser champions du monde espagnols et Galactiques. Face au Real, il a ainsi brillé et inquiété l'arrière garde madrilène. Sans marquer. Griezmann espère donc faire mieux face à Alicante et David Trezeguet. "C'est un acteur majeur dans l'histoire de mon pays. Je suis très heureux de suivre ses traces et de jouer contre lui maintenant, c'est incroyable", admettait t-il cette semaine en conférence de presse. Incroyable en effet si l'on songe que Griezmann n'avait même pas 10 ans un soir de juillet 2000 où Trezeguet offrit l'Euro aux Bleus... Un Mondial des U20 avec les Bleus en ligne de mire Lui aussi champion d'Europe, mais chez les -19 ans, le jeune Français est devenu le chouchou de San Sebastian et du stade Anoeta. Au point de ne plus vraiment récupérer puisqu'il était encore aligné en coupe du Roi cette semaine lors de l'élimination des Basques à Almeria (2-1). Un rythme intensif qui ne l'effraie pas malgré quelques douleurs : "Je vais bien, j'étais un peu fatigué à la fin face à Almeria, j'ai un peu mal au mollet, avouait t-il à MarcaMais je récupère vite et je suis heureux que l'entraîneur ne fasse pas tourner, j'ai toujours envie de jouer...". Une envie débordante et des idées plein la tête à l'image de son originale célébration pour son premier but en Liga. Une réalisation de la tête toute symbolique fêtée par une virée dans la voiture postée au bord du terrain pour des impératifs publicitaires, ses coéquipiers prenant, eux, les sièges passagers ! Si la vidéo a fait le tour du web, Griezmann espère bien ne faire parler de lui que pour ses performances sur le terrain. Sa première sélection en Espoirs pour le match France-Russie mardi prochain semble une voie de plus en attendant un Mondial des moins de 20 ans très attendu. Une belle saison à la Real Sociedad devrait aussi lui ouvrir d'autres portes alors que le nouveau directeur sportif de Liverpool, le Français Damien Comolli, a déjà soufflé son nom aux nouveaux propriétaires des Reds. Actuellement septième de Liga, le club basque pourrait bien ne pas pouvoir résister longtemps aux sirènes de cadors européens attirés par ce prometteur Français à la formation espagnole...