Griezmann apprend vite

  • A
  • A
Griezmann apprend vite
Partagez sur :

Exilé en Espagne depuis l'âge de 13 ans, Antoine Griezmann grimpe quatre à quatre les échelons du football européen. Titulaire en Segunda Division puis en Liga à seulement vingt ans, le jeune tricolore, jugé trop frêle par les centres de formation français (1,73 m, 61 kg), est une des valeurs sûres de la Real Sociedad, qui compte sur lui pour assurer son maintien.

Exilé en Espagne depuis l'âge de 13 ans, Antoine Griezmann grimpe quatre à quatre les échelons du football européen. Titulaire en Segunda Division puis en Liga à seulement vingt ans, le jeune tricolore, jugé trop frêle par les centres de formation français (1,73 m, 61 kg), est une des valeurs sûres de la Real Sociedad, qui compte sur lui pour assurer son maintien. "En Espagne, on me connaît, en France, je reste un quasi-inconnu". Contrairement à ses dires, la réputation d'Antoine Griezmann commence à franchir allègrement les Pyrénées. A tout juste 20 ans, il les a fêtés le 21 mars dernier, le natif de Mâcon fait de plus en plus parler de lui en dépit d'un parcours pour le moins atypique. "En France, personne ne me voulait par rapport à ma taille (il mesure désormais 1,73 m). Seule la Real Sociedad m'a proposé un contrat, j'ai supplié mes parents: «Laisser moi y aller, laisser moi tenter ma chance !»". Et c'est ainsi qu'à seulement treize ans, le jeune gaucher rejoint le club de San Sebastian, où après quatre ans de formation, il intègre l'équipe professionnelle en 2009, à dix-huit ans. Révélation de la saison en Segunda Division avec 39 matches joués et six buts inscrits, il est l'un des grands artisans de la montée du club en Liga. Mais le meilleur est encore à venir pour Griezmann, qui conserve ses galons de titulaire au sein de l'élite. "Je ne pensais vraiment pas être titulaire cette saison. L'an dernier, c'était déjà le cas, mais en deuxième division. Je suis vraiment content de jouer tous les matches. Cinq buts (en 29 matches) pour un joueur né en 91, c'est merveilleux". Jouer la Ligue des champions avec un club espagnol Milieu offensif très technique, Antoine Griezmann s'est parfaitement adapté au championnat espagnol qui correspond à ses qualités. "Il n'y pas de question de physique ici, c'est juste la technique. C'est un championnat fait pour moi, explique-t-il. Je ne suis pas un joueur qui va déborder pour centrer, je suis plus un joueur qui va rentrer dans l'axe, chercher le une-deux ou jouer en une touche de balle. Dès que j'ai le ballon, j'essaye d'aller de l'avant". Un profil séduisant pour la presse ibérique, qui en a fait "la révélation de la saison" et qui loue sa capacité "à prendre du plaisir sur le terrain, à jouer sans crainte et sans pression". Si la Real, quatorzième du championnat avec six points d'avance sur le premier relégable et qui effectue dimanche un déplacement périlleux sur la pelouse de l'Atletico Madrid, à l'occasion de la 31e journée, n'a pas encore assuré son maintien, le jeune tricolore, qui a débuté l'an dernier avec l'équipe de France Espoirs, espère bien poursuivre l'aventure avec un club qui lui a fait confiance dès le départ. "Je veux rester en Liga et jouer la Ligue des champions d'ici trois ou quatre ans maximum". Un rêve qu'il espère réaliser avec sa formation ou pourquoi pas avec un cador du championnat espagnol: "Les matches face au Barça et au Real m'avaient vraiment impressionné. Le stade, l'ambiance..." Si c'est en Espagne qu'Antoine Griezmann veut s'épanouir en club, il n'en oublie pas pour autant sa sélection nationale. Champion d'Europe des moins de 19 ans en 2010, le meneur de jeu espère remporter cette année la Coupe du monde des moins de 20 ans prévue cet été en Colombie, avant de devenir une valeur sûre des Bleuets et, à terme, "s'ouvrir les portes de l'équipe de France". Le chemin est encore long, mais Antoine Griezmann semble avoir tout pour réussir.