Grenoble happé par le fond

  • A
  • A
Grenoble happé par le fond
Partagez sur :

LIGUE 1 - Après une nouvelle défaite à Auxerre (0-2), Grenoble est en train de vivre un début de saison compliqué

Grenoble a encore perdu, samedi, lors de la 7e journée de Ligue 1. Un revers contre Auxerre (0-2) qui laisse bloquer le compteur point des Isérois à zéro. Le pire départ pour une équipe dans l'histoire de la Ligue 1.Rien n'y fait. Les semaines défilent en Ligue 1 et Grenoble ne parvient toujours pas à inscrire les premiers points de sa saison. Lanterne rouge du championnat, le GF 38 est déjà dans l'urgence après seulement sept journées de championnat pour autant de défaites. Le pire départ d'une équipe dans l'histoire de la Ligue 1. Samedi, les Isérois ont encore chuté à Auxerre (0-2) et semblent s'enliser dans la crise."Certains joueurs se sont comportés comme des petits merdeux. J'ai vu des comportements de diva et on va vite leur remettre les pieds sur terre." Ces mots cinglants, prononcés par Pierre Wantiez, directeur général du GF 38, étaient censés donner un coup de fouet au GF 38 après la déculottée subie au stade des Alpes contre Rennes (0-4) lors de la 6e journée.Force est de constater que les paroles du dirigeant grenoblois n'ont pas fait de miracle. C'est donc sur la pelouse de l'Abbé-Deschamps que le club classé 13e du dernier championnat a encore abandonné des points à cause d'un nouveau revers (0-2). "Ça commence à devenir très embêtant. On n'est vraiment pas en confiance. On a l'impression qu'il n'y a rien pour nous..." s'est lamenté Jimmy Mainfroi suite à la rencontre.Une atmosphère détestableUn constat partagé par Mécha Bazdarevic : "L'équipe est dans le doute. Malgré deux ou trois bonnes situations en notre faveur, c'est Auxerre qui ouvre la marque. C'est comme ça. Quand une équipe doute, rien ne lui réussi. Peut-être qu'on a trop reculé en seconde mi-temps. Maintenant, peu importe la manière mais il nous faut une victoire sur Montpellier". Le technicien bosniaque sait que la situation est déjà critique et nécessite d'être rétablie au plus vite.Surtout que si le bilan statistique laisse à désirer (2 buts marqués, 14 encaissés), l'ambiance est loin d'être au beau fixe en Rhône-Alpes. Preuve en est le bras d'honneur adressé par Sofiane Feghouli aux supporters isérois. Le jeune espoir du club, déjà visé par les propos de Wantiez, semble avoir du mal à confirmer au plus haut-niveau à l'image de son club. Dans ce contexte, la réception des Héraultais, samedi, s'annoncent des plus délicates. D'autant que le GF 38 se rapproche d'un autre record. Celui du plus grand nombre de défaites consécutives lors d'une saison (11 de rang) détenu par Strasbourg en 2007-08. On dit souvent que la deuxième saison parmi l'élite est la plus dure. Grenoble est en train de l'apprendre à ses dépens.