Grenoble corrige le PSG

  • A
  • A
Grenoble corrige le PSG
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Les Parisiens ont subi une lourde défaite sur la pelouse de Grenoble (4-0).

LIGUE 1 - Les Parisiens ont subi une lourde défaite sur la pelouse de Grenoble (4-0).Bientôt opposés en finale de la Coupe de France, samedi, le Paris Saint-Germain et Monaco avaient rendez-vous avec le championnat, mardi, dans le cadre de deux matches décalés de la 35e journée. Deux affiches sans véritables enjeux si ce n'est l'occasion de se rôder avant le grand rendez-vous du Stade de France. Force est de constater que si Parisiens et Mongégasques n'avaient pas adopté la même stratégie pour préparer leur futur affrontement, ils n'ont pas connu non plus la même fortune, le PSG s'inclinant 4-0 à Grenoble tandis que l'ASM concédait le nul face au Mans (1-1).En déplacement à Grenoble, officiellement relégué en Ligue 2 depuis la 32e journée, début avril, Antoine Kombouaré choisit de ménager ses troupes. Alors que Hoarau, Erding, Sessegnon, Clément et Jallet occupent le banc au coup d'envoi du match, Armand et Giuly, laissés au repos, ne sont tout simplement pas de la partie. Une configuration qui ne semble pas vraiment sourire aux joueurs de la capitale. Coupet, de retour de blessure après cinq mois d'arrêt, doit rapidement retrouver ses sensations. Rendulic se charge de le lui rappeler d'une tête qui frôle la barre transversale (19e). Malgré une possession de balle légèrement en leur faveur, les Parisiens, très imprécis dans la finition, plient par deux fois face au réalisme isérois.Monaco se contente du nulD'une frappe limpide des 25 mètres, Batlles trouve le poteau droit du but parisien avant de faire trembler les filets (26e, 1-0). Moins de dix minutes plus tard, la sentence tombe à nouveau. Après un joli numéro de Ljuboja, Dieuze conclut de la tête (44e, 2-0). Malgré un retour plus ambitieux sur le terrain à l'image d'une frappe léchée de Luyindula (52e), le PSG prend définitivement l'eau alors qu'Akrour trompe un Coupet peu attentif d'un plat du pied impeccable (65e, 3-0). Complètement démobilisés, l'équipe parisienne se laisse de nouveau piéger, cette fois par l'un de ses anciens joueurs, Ljuboja auteur d'une frappe avisée dans un angle peu évident (68e, 4-0). La messe est dite.Côté monégasque, autre tactique. Guy Lacombe privilégie le temps de jeu et propose son équipe type pour débuter face à une équipe mancelle, engluée dans la zone rouge mais pas encore à terre. Après l'ouverture du score sarthoise par Dossevi (10e, 0-1) et malgré la sortie prématurée de Park (37e), touché à la tête, les joueurs de l'ASM refont rapidement leur retard devant un public bien peu nourri au stade Louis II. Sur un centre appliqué de Pino, Maazou trouve l'égalisation (48e, 1-1). Un score qui n'évoluera dès lors plus malgré la poussée monégasque en deuxième période.Si Monaco conserve sa neuvième place, le PSG, 10e, pourrait chuter au classement alors que l'essentiel des rencontres de cette 35e journée se disputera dimanche excepté le choc Auxerre-Marseille programmé vendredi. Les derniers minces espoirs de maintien se sont très certainement envolés pour Le Mans.