Green Bay, sept extra !

  • A
  • A
Green Bay, sept extra !
Partagez sur :

Chaque semaine, retrouvez les faits marquants qui ont rythmé le week-end en NFL. Dimanche, les Green Bay Packers, champions en titre, ont conservé leur invincibilité face aux Minnesota Vikings (33-27) grâce à un grand Rodgers. Le quarterback des New Orleans Saints, Drew Brees, a lui aussi été très inspiré contre les Indianapolis Colts (62-7).

Chaque semaine, retrouvez les faits marquants qui ont rythmé le week-end en NFL. Dimanche, les Green Bay Packers, champions en titre, ont conservé leur invincibilité face aux Minnesota Vikings (33-27) grâce à un grand Rodgers. Le quarterback des New Orleans Saints, Drew Brees, a lui aussi été très inspiré contre les Indianapolis Colts (62-7). LE TOP : Green Bay Packers Les champions en titre qui commencent la saison suivante par sept victoires consécutives se comptent, dans l'histoire de la NFL, sur les doigts d'une seule main. Ils ne sont même que quatre, et les Packers, vainqueurs du Super Bowl en février dernier, en font désormais partie. En déplacement dimanche à Minneapolis pour y défier une équipe des Vikings au plus mal, Green Bay a encore fait honneur à son statut en l'emportant (33-27). Ce succès s'est construit dans un troisième quart-temps à sens unique (20-0), alors que Minnesota était devant à la pause. Et, une fois de plus, Aaron Rodgers n'y a pas été étranger... Le quarterback des Verts n'a manqué que six passes dans cette rencontre (335 yards, à 24/30) et distribué trois touchdowns à Kuhn, Jennings et Finley sans subir la moindre interception. S'il fallait une preuve de plus qu'il est un joueur à part, il est devenu le premier "QB" à afficher un rating de 110 ou plus sur les sept premiers matches de la saison. Le pire - surtout pour leurs adversaires - c'est que les Packs sont encore perfectibles, selon leur entraîneur Mike McCarthy: "On est très content d'être à 7-0, c'est évident, mais on peut être meilleur. C'est ça qui est excitant." LE FLOP : Oakland Raiders Si Carson Palmer voulait se mettre le public d'Oakland dans la poche, c'est raté. Arrivé en milieu de semaine dernière en provenance de Cincinnati, l'ancien quarterback des Bengals a manqué ses débuts avec les Raiders, balayés à domicile par les Kansas City Chiefs (0-20). Avec 116 yards gagnés à la passe (à 8/21) et trois interceptions subies, le nouveau stratège de la franchise californienne n'a pas fait beaucoup mieux que Kyle Boller, qu'il a remplacé en cours de match (61 yards à 7/14, trois interceptions). "C'était une sensation horrible de sortir du terrain après avoir perdu comme ça, a réagi l'ex-joueur de Cincy. Il faut qu'on se regroupe." Avec un bilan de 4-3, tout n'est pas perdu dans la course aux playoffs. LE JOUEUR : Drew Brees (New Orleans Saints) Remake du Super Bowl d'il y a deux ans, le match entre les Saints et les Colts a tourné à la démonstration en faveur de New Orleans (62-7). Toujours privé de Peyton Manning, Indianapolis a pris la tempête Drew Brees en pleine figure. Le quarterback des champions 2010 a rendu une copie très propre avec 325 yards à la passe (à 31/35) et cinq touchdowns à la clé, un véritable récital. "On avait un très bon plan de jeu, a-t-il déclaré après coup. On a joué avec énormément de confiance. C'était notre soir, un de ces matches qui n'arrivent pas très souvent..." Et pour cause, la franchise louisianaise a égalé le record de points inscrits en un match, depuis l'émergence de la NFL en 1970. LA STAT : 3 (New York Jets) Pour son retour en NFL, après 24 mois derrière les barreaux pour port d'armes illégal, Plaxico Burress espérait la jouer comme Michael Vick, qui avait réussi son come-back après son passage par la case prison. Il a fallu attendre un peu pour que la lumière se pose à nouveau sur lui mais, dimanche, l'ancien receveur des Giants a brillé avec trois touchdowns. Désormais aux... Jets, "Plax" a contribué à la victoire de New York face aux San Diego Chargers (27-21), en récupérant dans l'en-but adverse trois passes de Mark Sanchez. "Chaque dimanche, on se lève avec l'envie d'être performant, a-t-il déclaré. Je devais juste laisser le jeu venir à moi. Ces dernières semaines, je n'étais pas satisfait mais là, c'est gratifiant."