Green Bay met le paquet

  • A
  • A
Green Bay met le paquet
Partagez sur :

Une semaine après les Philadelphia Eagles, les Atlanta Falcons ont subi la loi des Green Bay Packers (21-48), la nuit dernière, au tour de division des playoffs NFL. Les leaders de la conférence NFC n'ont rien pu faire pour contenir Aaron Rodgers. Dans l'AFC, les Pittsburgh Steelers ont dominé les Baltimore Ravens (31-24).

Une semaine après les Philadelphia Eagles, les Atlanta Falcons ont subi la loi des Green Bay Packers (21-48), la nuit dernière, au tour de division des playoffs NFL. Les leaders de la conférence NFC n'ont rien pu faire pour contenir Aaron Rodgers. Dans l'AFC, les Pittsburgh Steelers ont dominé les Baltimore Ravens (31-24). FALCONS-PACKERS (21-48) A l'heure où Brett Favre arrête sa carrière, son successeur éclot à Green Bay. Aaron Rodgers, qui l'a remplacé chez les Packers en 2008, a réalisé samedi contre Atlanta un match d'anthologie, au tour de division des playoffs NFL. "C'est probablement ma meilleure performance", a-t-il reconnu. Auteur de trois passes de touchdown (31/36, 366 yards, 3 TD), le jeune quarterback a fait tomber les Falcons (48-21), têtes de série n°1 dans la conférence NFC. "C'était l'un de ces soirs où je me suis senti 'in the zone' !", a-t-il ajouté. Jamais les Packs n'avaient inscrit autant de points dans un match de playoffs. Autant dire qu'une semaine après être venus à bout des Philadelphia Eagles de Michael Vick, les Verts font figure de sérieux outsiders pour le Super Bowl XLV, qui aura lieu début février au Cowboys Stadium de Dallas. STEELERS-RAVENS (31-24) Quand deux des défenses les plus réputées de la NFL s'affrontent, cela peut donner un match terne. Ou pas. Exemptés du tour de wild-card des playoffs la semaine passée, les Steelers sont arrivés frais face aux Ravens, mais ils ont dû attendre la toute fin du dernier quart-temps pour l'emporter (31-24). Une course de 2 yards signée Rashard Mendenhall, à 1'33" du terme de la rencontre, a permis à Pittsburgh d'éviter une prolongation. Avec deux passes de touchdown pour Heath Miller et Hines Ward dans le troisième acte, Ben Roethlisberger (19/32, 226 yards, 2 TD) a bien aidé les siens à revenir au score, largement en faveur de Baltimore à la pause (21-7). "C'est Ben, si vous lui donnez une opportunité de briller, il est capable de faire de grosses actions, a réagi son coach Mike Tomlin. C'est un compétiteur et un 'winner'. Les autres gars le suivent." Avec un aussi bon guide, la franchise de Pennsylvanie peut aller très loin.