Gravelines, quel rebond !

  • A
  • A
Gravelines, quel rebond !
Partagez sur :

Battus à Dijon lors de la dernière journée, les Gravelinois ont rebondi, et de quelle manière, en faisant voler en éclats Orléans vendredi soir (82-58). Un début de 11e journée de Pro A marqué par trois autres victoires à domicile, à commencer par celle du Paris-Levallois face à Strasbourg (80-77), alors que Roanne a infligé à Cholet une nouvelle défaite (78-71).

Battus à Dijon lors de la dernière journée, les Gravelinois ont rebondi, et de quelle manière, en faisant voler en éclats Orléans vendredi soir (82-58). Un début de 11e journée de Pro A marqué par trois autres victoires à domicile, à commencer par celle du Paris-Levallois face à Strasbourg (80-77), alors que Roanne a infligé à Cholet une nouvelle défaite (78-71). La thèse de l'accident est désormais privilégiée. Tombé à Dijon (55-58) lors de la dernière journée après douze victoires de rang, Gravelines a repris sa marche en avant vendredi soir, avec un large succès face à Orléans (82-58). Les hommes de Philippe Hervé restaient pourtant sur une série de trois succès consécutifs, mais ils ont littéralement perdu pied après un premier quart où ils avaient plutôt bien résistés (19-13). L'écart n'avait dès lors de cesse de gonfler, pour se stabiliser autour des 20 points avant la pause (49-27). Dans les deux derniers quarts, Cyril Akpomedah et les siens poursuivaient leur écrasante domination (108 à 57 à l'évaluation et 56% contre 38% de réussite aux tirs), et l'intérieur nordiste terminait même meilleur marqueur de la rencontre avec 17 points et une insolente réussite sur les tirs longue distance (4/4 à 3 points). Et si tous les voyants sont au vert pour un leader qui vient de disputer son dixième match en un mois, les Orléanais vont eux devoir vite digérer ce lourd revers. Vainqueurs au buzzer des Gravelinois la semaine dernière, les Dijonnais ont capitalisé face au Havre (84-75), pour se donner encore un peu plus d'air au classement. Les Normands n'auront eux guère fait illusion au Palais des Sports, hormis dans le dernier quart. David Melody (25 points à 7/8 à 3 points) et ses coéquipiers de la JDA restent toutefois la pire attaque de Pro A (70.1 points de moyenne). Dans le premier match de cette 11e journée, Cholet avait encore étalé ses faiblesses du moment, chutant chez des Roannais toujours invaincus à domicile (78-71). Malgré une bonne entame des joueurs des Mauges, les vice-champions de France ne sont pas parvenus à tenir le rythme, à l'image d'un Fabien Causeur pas dans son assiette (6 points à 3/8 aux tirs). Côté roannais, Uche Nsonwu-Amadi a indéniablement été l'homme du match (26 points et 8 rebonds), et le grand artisan d'une victoire qui permet à la Chorale de mettre son adversaire du soir à deux victoires. Autre formation intraitable dans son antre depuis le début de saison, le Paris-Levallois a bien failli se faire surprendre en fin de match par Strasbourg, avant de l'emporter 80-77 à Coubertin. Et si Aymeric Jeanneau a eu la balle d'égalisation au bout des doigts, le Parisien Lamont Hamilton a confirmé que son statut de All-Star n'était pas galvaudé, terminant avec 30 d'évaluation, 24 points et 14 rebonds. Equipe surprise de ce début de saison, le PL tentera de confirmer lors de la prochaine journée avec une nouvelle rencontre à domicile, le derby francilien face à Nanterre.