Gravelines, comme des As

  • A
  • A
Gravelines, comme des As
Partagez sur :

Moins d'une semaine après avoir remporté la Semaine des As, Gravelines-Dunkerque a souffert, mais le BCM a bel et bien fêté ce sacre par une victoire devant son public, face à Orléans (57-55) lors de la 18e journée de Pro A. Nancy est tombé pour la deuxième fois en huit jours contre l'Asvel (77-91), tandis que Paris-Levallois s'est brillamment relancé contre Roanne (84-68) et que Chalon a étrillé Le Mans (91-69).

Moins d'une semaine après avoir remporté la Semaine des As, Gravelines-Dunkerque a souffert, mais le BCM a bel et bien fêté ce sacre par une victoire devant son public, face à Orléans (57-55) lors de la 18e journée de Pro A. Nancy est tombé pour la deuxième fois en huit jours contre l'Asvel (77-91), tandis que Paris-Levallois s'est brillamment relancé contre Roanne (84-68) et que Chalon a étrillé Le Mans (91-69). Confirmer son statut d'as n'est pas chose aisée. Sacré en fanfare la semaine dernière à Pau lors de la Semaine des As, le BCM a bien failli tomber à domicile face à Orléans, mais s'en est sorti de justesse en l'emportant de deux points (57-55), grâce à une excellente défense devant Reynolds sur la dernière possession. Déjà énorme la semaine dernière, notamment en quarts face à Roanne et en demi-finales contre Pau, Saer Sene a récidivé, avec un monstrueux total de 20 points et 16 rebonds en 26 minutes de jeu. Auteur d'un joli 10/14 au shoot, l'ancien joueur de Hyères-Toulon a rajouté 4 contres et 4 fautes provoquées à sa moisson, pour une évaluation de 32. Du bel ouvrage, qui inflige à Orléans sa quatrième défaite consécutive. "Je devais venir aider mon équipe, je l'ai fait, indiquait simplement le pivot du BCM devant les caméras de Sport+. Le coach me fait travailler tous les jours, il ne veut jamais qu'on se repose, même après l'entraînement. Donc je progresse tout le temps." S'il continue de progresser, mais où le Sénégalais s'arrêtera-t-il donc ? En tout cas, le coach en question, Christian Monschau, savourait lui aussi ce succès, qu'il dédiait au public du Sportica au moment de la remise du trophée des As juste après le match: "On ne peut pas le prévoir, mais pour vivre pleinement ça avec le public, la victoire est bienvenue. Là, c'est la communion, on voit ce que c'est le Nord. Moi je viens de l'Est, ce n'est pas tout à fait ça, mais je me rapproche. Dans le coeur, je suis avec eux." A noter que pour son premier match sous les couleurs orléanaises et après seulement trois jours d'entraînement avec ses nouveaux coéquipiers, Eric Campbell n'a inscrit que 5 points, avec un maigre 2/7 au tir. Nancy n'aime vraiment pas l'Asvel Dans les autres matches de la soirée, d'autres enseignements de la Semaine des As ont également été confirmés. Le plus surprenant sera probablement la deuxième victoire de l'Asvel face à Nancy en une semaine, cette fois en Lorraine et sans avoir besoin d'une prolongation, loin de là (91-77). Avec 26 points, 8 passes et 4 rebonds en 36 minutes, Davon Jefferson a été le grand artisan de ce nouveau succès villeurbannais, qui ramène l'Asvel à trois points de son adversaire du soir. En trois confrontations cette saison, Villeurbanne a toujours battu le Sluc... Après le retentissant échec de Roanne la semaine dernière, la confirmation n'était pas attendue à ce point en revanche à Marcel-Cerdan, où l'avant-dernier Paris-Levallois a largement dominé la Chorale (84-68), grâce notamment à Michel Morandais (21 points) et Lamont Hamilton (18 points, 6 rebonds). A noter que la partie a débuté avec une heure de retard en raison d'un panier défectueux, ce qui n'a donc pas perturbé les Parisiens. Pas de surprise en revanche à Chalon, même s'il n'était quand même pas prévu que Le Mans prenne le bouillon à ce point chez le troisième de Pro A (69-91). Alade Aminu (17 points, 7 rebonds) et Blake Schilb (18 points, 3 rebonds et 5 passes) se sont montrés, tandis que le MSB termine une semaine bien difficile après sa défaite en Eurocoupe mardi contre Kiev. Sans surprise aucune, le leader Cholet a assez largement dominé la lanterne rouge Vichy (81-65), malgré un 34-31 à la pause suite à un 21-9 pour les Vichyssois dans le deuxième quart. Samuel Mejia a encore été le plus solide, tout proche du double-double avec 20 points, 9 rebonds et 6 passes en 27 minutes. Hyères-Toulon, auteur d'un remarquable 24-5 dans le premier quart face au Havre, l'emporte assez facilement pour consolider sa place dans le top 6 (77-56), avec notamment un double-double pour Rick Hughes (15 points et 11 rebonds). Strasbourg n'a pas connu trop de difficultés non plus contre Pau-Lacq-Orthez, vainqueur de onze points avec un gros match de Ricardo Greer (21 points, 6 rebonds et 4 passes). La semaine prochaine, l'Asvel aura l'occasion de s'étalonner un peu plus contre Cholet, tandis que le Roanne-Nancy vaudra cher entre deux équipes de tête qui veulent s'éviter un mal de crâne trop important.