Grange: "Une belle occasion de me relancer"

  • A
  • A
Grange: "Une belle occasion de me relancer"
Partagez sur :

Dix jours après sa sortie de piste à Beaver Creek, Jean-Baptiste Grange reprend le cours de sa saison avec le Géant et le slalom d'Alta Badia ce dimanche et lundi, suivis du slalom de Flachau dès mercredi. Avant un mois de janvier toujours important pour les slalomeurs, voilà de quoi se rassurer et se rapprocher du podium.

Dix jours après sa sortie de piste à Beaver Creek, Jean-Baptiste Grange reprend le cours de sa saison avec le Géant et le slalom d'Alta Badia ce dimanche et lundi, suivis du slalom de Flachau dès mercredi. Avant un mois de janvier toujours important pour les slalomeurs, voilà de quoi se rassurer et se rapprocher du podium. De Beaver Creek, il garde surtout du positif, en l'occurrence d'avoir repris "confiance en son dos", touché durant l'intersaison. Jean-Baptiste Grange est en reconstruction depuis son opération à l'épaule au printemps dernier. Curieux paradoxe pour un slalomeur deuxième l'an passé derrière Ivica Kostelic et sacré champion du monde en février à Garmisch-Partenkirchen. L'annulation du slalom de Levi, mi-novembre en raison du manque de neige en Laponie, lui a offert un court répit. Et la tournée américaine a là aussi été pleine de paradoxes, entre espoirs en Géant (21e après avoir pris la 32e place lors du premier Géant couru dans la station du Colorado) et déception en slalom (sortie en première manche). Des piquets de la Birds of Prey, le skieur de Valloire ne gardera en effet pas beaucoup de souvenirs, la course s'étant arrêtée dès les premiers piquets. "Dix portes comme ça, tu as à peine le temps de te me mettre dedans que tu es dehors", avouait-il alors au Dauphiné Libéré. "Je ne vais pas tout remettre en cause. Le bilan est bon, par rapport au dos, et avec le géant. Là-dessus je suis rassuré. Des slaloms, il y a en a beaucoup." Surtout ces prochaines semaines ! Levi a en effet été remplacé par une manche à Flachau, la patrie d'Hermann Maier dès mercredi, soit 48 heures après le rendez-vous d'Alta Badia. En à peine plus d'un mois (du 19 décembre au 24 janvier), ce sont ainsi sept slaloms qui se présentent devant les as du piquet, avec les mythes Kitzbühel et Schladming en prime. "Des conditions qui me vont bien" Alta Badia doit donc être l'occasion de prendre des points et de poursuivre son retour au premier plan... en surveillant ce mal de dos chronique. "C'est pénible de devoir au jour le jour gérer une douleur", nous confiait-il cette semaine au moment de rejoindre l'Italie. "C'est une année un peu bizarre, je reviens de blessure, ces douleurs au dos ne m'ont pas permis de me préparer comme je le voulais. Il faut que les choses se mettent en place petit à petit. Mais j'y vais calmement et tranquillement." Une sérénité qui ne tranche pas avec ambition, la station des Dolomites à l'Est de Bolzano ne manquant pas d'atouts. Grange y reste d'ailleurs sur une victoire en slalom en 2007 et une deuxième place en 2008. "C'est une piste que j'aime bien que ce soit en Géant ou en slalom", confirme-t-il. "En Géant, c'est la piste mythique, elle n'est pas facile mais agréable à skier dans cette discipline. Ça s'enchaine bien, il y a de la vitesse, des courbes, un peu de pente. En slalom, c'est plus plat mais ce sont aussi des conditions qui me vont bien. Voilà une belle occasion de me relancer." On n'aurait pas dit mieux...