Grange de retour au sommet

  • A
  • A
Grange de retour au sommet
Partagez sur :

Jean-Baptiste Grange a remporté dimanche le slalom de Kitzbühel, devant le Croate Ivica Kostelic (+0"28), leader du classement général de la Coupe du monde et de la spécialité, et le champion olympique italien, Giuliano Razzoli (+0"69). Le Français a ainsi démontré de la plus belle des manières, sur le célèbre tracé autrichien, qu'il est bel et bien revenu à son meilleur niveau.

Le Français a remporté dimanche le slalom de Kitzbühel, devant le Croate Ivica Kostelic (+0"28), leader du classement général de la Coupe du monde et de la spécialité, et le champion olympique italien, Giuliano Razzoli (+0"69). Le Français a ainsi démontré de la plus belle des manières, sur le célèbre tracé autrichien, qu'il est bel et bien revenu à son meilleur niveau. A trois semaines du début des Mondiaux de Garmisch-Partenkirchen, Jean-Baptiste Grange a signé avec brio son retour au premier plan. Le succès du skieur de Valloire, dimanche lors du slalom de Kitzbühel, ne fait que confirmer les signes positifs envoyés depuis quelques courses, malgré une sortie à Adelboden le 9 janvier. En même temps que le podium à Wengen le dimanche précédent, JB a retrouvé du punch et une condition physique nécessaires pour faire la différence. La concurrence s'en est aperçue sur le Hahnenkamm. Bien calé dans les traces d'Ivica Kostelic à l'issue de la première manche, 40 centièmes de retard, le vainqueur du petit globe de cristal en 2009 s'est déchaîné lors du second acte. Une prise de risques qui aurait très bien pu éteindre toutes ses ambitions quand il commit une faute au milieu du parcours, heureusement sans gravité, puisqu'il ne perdait pas de temps, au contraire, sur le deuxième intermédiaire par rapport à Giuliano Razzoli, alors chrono de référence à ce moment. Kostelic eut beau s'engager également de manière généreuse sur les portes, il ne put résister à la tornade savoyarde. Kitzbühel aux accents bleus "C'est certainement l'une de mes plus grosses victoires après tout ce qui m'est arrivé. J'étais vraiment déchaîné. J'ai poussé, poussé. Gagner dans ces conditions, devant un coureur aussi en forme qu'Ivica, cela prend une saveur particulière. Je me suis vraiment libéré"", a déclaré celui qui s'imposa à Kitzbühel en 2008 à l'image de deux autres slalomeurs tricolores: Jean-Pierre Vidal (2006) et Julien Lizeroux (2009). Jean-Baptiste Grange, meilleur temps de la seconde manche (48"33), s'impose finalement avec 28 centièmes d'avance sur le Croate, et 69 sur le champion olympique italien. Ce deuxième succès de la saison, le huitième en carrière en Coupe du monde, après le premier remporté mi-novembre à Levi, conforte l'idée que le Français n'a jamais craint la piste autrichienne. Sur six slaloms disputés, il compte deux victoires, une deuxième place et ne s'est jamais classé au-delà de la 15e position, pour un abandon (2007). Le bonheur de Grange n'a pas empêché Kostelic de lever le poing à l'arrivée sous les yeux, c'est une presque un rituel, de sa soeur. Leader de la discipline et du classement général de la Coupe du monde, le Croate a raflé au passage le combiné, dont il a pris également la tête du classement, fort de sa 11e place obtenue la veille en descente.