Grande première pour Zvonareva

  • A
  • A
Grande première pour Zvonareva
@ Reuters
Partagez sur :

WIMBLEDON - Première finale de Grand Chelem pour la Russe qui a battu la Bulgare Pironkova.

WIMBLEDON - Première finale de Grand Chelem pour la Russe qui a battu la Bulgare Pironkova. C'est une grande première pour Vera Zvonareva. La Russe disputera samedi la première finale en Grand Chelem de sa carrière après sa victoire en trois manches contre Tsvetana Pironkova (3-6, 6-3, 6-2). Demi-finaliste de l'Open d'Australie en 2009, la 21e joueuse mondiale, âgée de 25 ans, franchit un nouveau palier. Elle fait aussi oublier les déboires actuels de ses compatriotes qui ne trustent plus les rendez-vous majeurs comme c'était le cas il n'y a pas si longtemps. Le visage angélique de Zvonareva est pourtant bien connu sur le circuit, après déjà huit ans de carrière. Mais Sharapova, titrée à Wimbledon en 2004, Dementieva, Safina et Kuznetsova lui ont laissé peu de places. La voilà enfin récompensée. Le sort de cette demi-finale n'a pas vacillé d'un bord et de l'autre, comme une balle sur la bande du filet qui ne veut pas choisir son camp. C'est pourtant cette bandelette de quelques centimètres qui a décidé d'une partie de l'issue de la rencontre. Pironkova était bien contente de voir sa balle retomber de l'autre côté du filet au milieu du premier set pour s'offrir le premier break du match (4-2). La Bulgare, à la filière de jeu simple et ultra efficace avec des coups à plat précédés d'une bonne première balle, s'envolait ensuite vers le gain de la manche inaugurale (6-3). Tombeuse de Venus Williams au tour précédent, la 82e joueuse mondiale n'avait alors pas encore perdu le moindre set depuis le début du tournoi. Comme Sharapova ? Mais sa détermination s'effritait au fil des points, comme bloquée par l'enjeu d'une éventuelle finale dans le plus grand tournoi du monde. "Dans le premier set, j'ai essayé d'être agressive, puis je pense qu'elle m'a remise en jeu", a expliqué Zvonareva après le match. L'engagement de la Bulgare, performant depuis le début de la rencontre, connaissait des ratés que Zvonareva exploitait à plein. A sa première occasion, la Russe ravissait le service adverse au milieu du deuxième set (4-2). La fameuse bande du filet revenait ensuite mettre son grain de sel, cette fois-ci en faveur de la tête de série n°21. Pour conclure la manche, la balle de Zvonareva choisissait son camp pour retomber dans la partie de terrain de Pironkova. Mentalement touchée, la Bulgare s'écroulait et laissait filer le match, non sans avoir failli débreaker lors du dernier jeu du match si la bande du filet, encore elle, n'avait pas définitivement servi la cause de la Russe (6-2). Sa place en finale, Zvonareva, septième mondiale en novembre 2008, ne l'a pas usurpée. Elle tentera samedi de succéder à Maria Sharapova, unique joueuse russe titrée à Wimbledon en 2004. Contre Serena Williams ou Petra Kvitova, elle a en tout cas tous les atouts pour s'imposer. Son parcours depuis le début de la quinzaine londonienne le prouve avec des victoires contre le n°3 mondiale Jelena Jankovic, certes diminuée, et contre Wickmayer et Clijsters. Zvonareva parviendra sans doute à consoler les Belges, elle qui est diplômée en relations internationales et en économie de l'Académie diplomatique du ministère russe des affaires étrangères.