Grande première pour Dijon

  • A
  • A
Grande première pour Dijon
Partagez sur :

Forcé de réagir après deux revers consécutifs enregistrés face à Rennes et Toulouse lors des deux premières journées, Dijon a décroché avec panache le premier succès en Ligue 1 de son histoire, samedi, lors de la 3e journée. En infériorité numérique après l'exclusion d'Abdoulaye Meité à la fin de la première période, les Bourguignons se sont imposés à domicile aux dépens de Lorient, grâce à des réalisations de Grégory Thil et Brice Jovial (2-0).

Forcé de réagir après deux revers consécutifs enregistrés face à Rennes et Toulouse lors des deux premières journées, Dijon a décroché avec panache le premier succès en Ligue 1 de son histoire, samedi, lors de la 3e journée. En infériorité numérique après l'exclusion d'Abdoulaye Meité à la fin de la première période, les Bourguignons se sont imposés à domicile aux dépens de Lorient, grâce à des réalisations de Grégory Thil et Brice Jovial (2-0). Face à une équipe bretonne joueuse et difficile à contenir, Dijon a fait preuve d'une grande maturité pour venir à bout de son adversaire du soir, le FC Lorient. Les hommes de Patrice Carteron ont réalisé une excellente opération, en s'imposant à domicile (2-0), grâce à des réalisations signées Grégory Thil (3e) et Brice Jovial (88e), samedi, à l'occasion de la 3e journée de Ligue 1. Le DFCO, corrigé par Rennes (1-5) puis tombé à Toulouse (2-0), enregistre ainsi sa première victoire de son histoire dans l'élite et accroche la 12e place provisoire du championnat. Pour cela, le promu s'est rendu les choses faciles en attaquant pied au plancher: sur un centre au premier poteau bien tiré par le milieu droit Thomas Guerbert, Grégory Thil surgit aux six mètres, surprenant du gauche le gardien des Merlus, Fabien Audard, qui encaisse son premier but de la soirée (1-0, 3e). Mais les Bretons ne s'avouent pas vaincus, s'organisant notamment en contre à l'image de Julien Quercia, qui bute sur Baptiste Reynet (24e). Quelques instants plus tard, les joueurs de Christian Gourcuff sont même tout près de l'égalisation, mais Dijon est une fois de plus sauvé par son gardien, décisif devant l'ancien Auxerrois (29e). Expulsion de Meité Réduits à dix peu avant la pause après l'exclusion d'Abdoulaye Meité, puni par l'arbitre M. Nicolas Rainville pour un tacle derrière la jambe de Quercia (42e), Dijon repart à l'attaque dès le retour des vestiaires. Si Lorient reste maître du jeu avec une possession de balle supérieure à 60% jusqu'à la fin de la rencontre, Dijon reste concentré sur son sujet. Eric Bauthéac tente de prendre sa chance, mais le Bourguignon bute dans un premier temps sur Fabien Audard (78e), avant de voir son tir échouer à quelques centimètres du but adverse (84). La délivrance vient finalement de Brice Jovial. Profitant d'une erreur du portier breton, qui loupe complètement son dégagement du pied gauche, l'attaquant dijonnais effectue un magnifique retourné qui laisse Audard cloué sur place (2-0, 88e). Dijon enfonce le clou et laisse un goût amer aux Bretons, qui enregistrent leur première défaite de la saison. Les esprits s'échauffent alors dans le temps additionnel, qui durera pas moins de sept minutes, après une mauvaise intervention de Samuel Souprayen sur Jérémie Aliadière. Spouprayen, Varrault et le Lorientais Ecuele Manga écoperont au final d'un carton jaune au cours de cet incident qui ne gâchera pas le bonheur de Bourguignons pour lesquels ce samedi 20 août restera un jour historique, celui d'un premier succès en L1.