Goutta et Manas en pleine lumière

  • A
  • A
Goutta et Manas en pleine lumière
Partagez sur :

Œuvrant dans l'ombre de Jacques Delmas à l'Usap, Bernard Goutta et Christophe Manas ont vu leurs responsabilités croître depuis le départ contraint de l'entraîneur catalan lundi dernier. Les deux hommes ont pris en main la destinée d'un club auquel leur nom est associé à l'aube de la 11e journée de Top 14 marquée par la réception du Stade Français.

Œuvrant dans l'ombre de Jacques Delmas à l'Usap, Bernard Goutta et Christophe Manas ont vu leurs responsabilités croître depuis le départ contraint de l'entraîneur catalan lundi dernier. Les deux hommes ont pris en main la destinée d'un club auquel leur nom est associé à l'aube de la 11e journée de Top 14 marquée par la réception du Stade Français. Après avoir jeté son capitaine par-dessus bord, le navire perpignanais tente de se remettre à flot. Propulsés à la barre du club depuis la mise à l'écart de l'entraîneur Jacques Delmas par le président Goze lundi dernier, Bernard Goutta et Christophe Manas n'ont eu que quelques jours pour prendre la mesure de leurs nouvelles responsabilités. Anciens joueurs de l'Usap, ils aspirent à relever leur nouveau défi dès la 11e journée de Top 14, ce vendredi, contre le Stade Français à Aimé-Giral. Sentant les regards braqués sur ce commandement à deux têtes, Bernard Goutta a tenté de désacraliser cette rencontre en disséminant toute forme de pression sur l'ensemble de la saison. "Il ne faut pas se mettre énormément de pression sur ce match non plus. Il y en aura d'autres, derrière il faudra aller à Lyon pour gagner donc il n'y a pas une pression supplémentaire, a-t-il confié en conférence de presse avant de prendre conscience de l'enjeu. C'est quand même un petit tournant car ils sont devant nous. Soit ce match nous rapprochera une peu des places qualificatives, soit il nous obligera à lutter vers le milieu ou le bas du tableau." La fibre perpignanaise Bernard Goutta incarne à lui seul la fidélité à l'Usap. Natif de Perpignan, il a passé l'intégralité de sa carrière de joueur dans son club de coeur. Après avoir disputé 223 rencontres dans l'élite entre 1994 et 2007, il était promu entraîneur des avants dans la foulée. A ses côtés, Christophe Manas possède également la fibre catalane. Arrivé au club en 2002, il ne l'a plus quitté depuis, endossant le costume d'entraîneur des lignes arrières au début de la saison passée. "La semaine est particulière mais elle a été studieuse pour les joueurs, ça ne tient qu'à eux d'être peut-être moins dans le confort", a indiqué Christophe Manas, étant repris à l'unisson par son adjoint. "Ce groupe, je le connais par coeur. Il a de l'honneur, de l'orgueil et du caractère. Je sais qu'on ne va plus accepter cette dynamique de défaites", a rajouté Bernard Goutta. Pris à revers lors de sa récente sortie à Newport (23-13) en Challenge européen, l'Usap avait également chuté à Toulouse (21-17) et Bayonne (18-16) lors des deux dernières journées de Top 14, mais sans démériter. En revanche, sa dernière prestation à Aimé-Giral, le 21 octobre dernier, avait été fantomatique contre Clermont (3-39). Pour tenter de briser cette spirale négative, Bernard Goutta souhaite que ses protégés se concentrent davantage sur les entames de match. "Il faut mettre l'adversaire sous pression en soignant les premiers temps de jeu, a-t-il affirmé avant de dévoiler, sans compter le gain comptable, la finalité du succès espéré contre le Stade Français. On veut remettre une âme dans ce stade et communier à nouveau avec nos supporters."