Gourcuff se sent "très à l'aise"

  • A
  • A
Gourcuff se sent "très à l'aise"
@ Reuters
Partagez sur :

CM 2010 - Peu convaincant, le milieu français est loin de faire l'unanimité.

CM 2010 - Peu convaincant, le milieu français est loin de faire l'unanimité.L'équipe de France ne quitte plus ses doutes. Incapable de s'imposer lors de son premier match de poule face à l'Uruguay (0-0), vendredi dernier, la sélection nationale n'en finit plus d'alimenter les débats. Au-delà des questions collectives, certains joueurs cristallisent plus que d'autres les interrogations. Yoann Gourcuff est de ceux-là. Face à la Celeste, le milieu bordelais n'a guère convaincu. "C'est comme ça. Il y a des matches où cela se passe bien et d'autres moins bien", a plaidé l'international tricolore devant les caméras de Téléfoot sur TF1, dimanche."Tout va très bien, je me sens très à l'aise", a poursuivi Yoann Gourcuff qui s'est bien gardé de ramener le débat à son cas personnel. L'ancien joueur du Milan AC s'est plus volontiers penché sur les objectifs collectifs des Bleus. "A nous de nous trouver dans le jeu collectivement. J'essaie d'être en mouvements, d'avoir de l'influence. Si je peux libérer des espaces pour les autres, tant mieux. C'est tous ensemble qu'on construit le jeu", a-t-il affirmé. Face à l'Uruguay, le manque d'automatismes entre le milieu français et Nicolas Anelka, en pointe à l'avant, a pourtant rendu en partie stérile l'attaque tricolore.Abidal: "Yo ne se trompe pas beaucoup"Pas vraiment le joueur le plus à l'aise au sein du groupe France, Yoann Gourcuff, desservi par une personnalité trop effacée pour certains, semble avoir bien du mal à s'affirmer dans son rôle de meneur de jeu aux côtés, par exemple, d'un Franck Ribéry bondissant bien que tout aussi inefficace pour le moment, par manque d'altruisme. "C'est un poste qu'il apprécie et le coach sait que Yo peut être décisif, a pourtant jugé Eric Abidal en conférence de presse. Il tente, l'important est de garder le ballon et faire de bons choix, je pense que Yo ne se trompe pas beaucoup", a-t-il ajouté.A quatre jours du prochain match de l'équipe de France face au Mexique (jeudi à 20H30), le défenseur français n'a pas tenu à rentrer plus avant dans le débat. "Il y a encore des réglages à trouver, mais ça ne concerne pas que Yo, a rétorqué le joueur du Barça, si on commence à faire des polémiques comme Zizou avec Titi, on pourrait en faire sur d'autres joueurs. Nous, on ne regarde pas ça".