Gourcuff-Nasri : alors, convaincus ?

  • A
  • A
Gourcuff-Nasri : alors, convaincus ?
@ Maxppp
Partagez sur :

EQUIPE DE FRANCE - Ils ont été alignés ensemble à Wembley. Les avis sont partagés.

Yoann Gourcuff et Samir Nasri peuvent-ils jouer ensemble ? Laurent Blanc n'a pas tergiversé longtemps et a décidé de tenter l'expérience, mercredi soir, à Wembley, face à l'Angleterre (1-2). Aligné, le premier à droite, le deuxième à gauche, dans un milieu à trois complété par Yann M'Vila en unique milieu défensif, le sélectionneur des Bleus a voulu imposer un milieu de terrain technique face à des Anglais très limités dans ce domaine. La tactique a parfaitement fonctionné en première période, avec des Bleus monopolisant le ballon. Mais pour Guillaume Dufy, de L'Equipe, l'association entre les deux "meneurs de jeu" n'y est pas pour grand-chose.

Aucune "action dangereuse" créée

S'il note la qualité du jeu sans ballon des deux joueurs - "ils se sont particulièrement entendus sans ballon, déclenchant avec intelligence et aisance le pressing" - Guillaume Dufy explique que "jamais un de leurs échanges n'a abouti sur une action dangereuse". Le Figaro ne semble pas avoir vu le même match. "Yoann Gourcuff et Samir Nasri ont prouvé que les talents se complétaient au lieu de s'annuler", estime ainsi l'envoyé spécial du quotidien.

"Leur entente manifeste promet pour l'avenir. En position plus reculé, le Lyonnais a fluidifié le jeu collectif tandis que le Gunner a rempli à merveille son rôle d'accélérateur de particules dans les 30 derniers mètres." Si L'Equipe adresse une note de 5 aux deux joueurs, Le Parisien est beaucoup plus clément avec Nasri, crédité de 7, alors que Gourcuff hérite d'un 5,5.

"Nasri a accéléré le jeu avec bonheur"

"Le contenu du match incitera certainement (Laurent Blanc) à renouveler l'expérience", précise Le Parisien. "Positionné dans l'axe, là où il présente le plus d'aptitudes, Nasri a rayonné. Précieux dans la conservation du ballon, il s'est projeté vers l'avant, accélérant le jeu avec bonheur." Interrogé sur sa relation avec Samir Nasri, Yoann Gourcuff révèle : "cela s'est très bien passé".

"Après, on a pas mal de liberté et on a su en profiter", poursuit le Lyonnais dans des propos publiés dans Le Parisien. Tout vient de l'animation, on s'est bien trouvés. Avec Samir, on a fait de bonnes choses, mais toute l'équipe a bien fonctionné." De bonnes choses, Laurent Blanc espère en revoir le 9 février prochain face au Brésil. Un contexte idéal pour tester à nouveau la relation entre les deux techniciens français.