Gourcuff, l'autre retour

  • A
  • A
Gourcuff, l'autre retour
Partagez sur :

Présent dans le groupe lyonnais qui affronte Nancy ce samedi pour la première fois depuis plus de cinq mois, Yoann Gourcuff signe enfin son retour sportif. Un comeback qui s'accompagne d'un retour médiatique, le milieu de terrain revenant sur ses derniers mois difficiles dans un entretien accordé au Monde.

Présent dans le groupe lyonnais qui affronte Nancy ce samedi pour la première fois depuis plus de cinq mois, Yoann Gourcuff signe enfin son retour sportif. Un comeback qui s'accompagne d'un retour médiatique, le milieu de terrain revenant sur ses derniers mois difficiles dans un entretien accordé au Monde. Reporté à maintes reprises, le retour de Yoann Gourcuff est acté. C'est ce samedi à Gerland, à l'occasion de la réception de l'AS Nancy-Lorraine pour le compte de la 10e journée de Ligue 1, que le milieu de terrain offensif âgé de 25 ans devrait retrouver les terrains. Un retour qui marquera la fin d'un triste chapitre pour l'ancien Bordelais, celui de cinq mois placés sous le signe des blessures avec, en point d'orgue, une opération de la cheville gauche, le 27 juillet dernier. "Je suis désormais disponible pour jouer. Mais il me faudra du temps pour revenir à mon meilleur niveau", tempère d'emblée l'intéressé dans un entretien accordé au Monde. Une interview qui marque la fin d'un silence médiatique. "Pour parler, il faut avoir des choses à dire", rappelle le n°8 des Gones, timide et introverti devant l'éternel. Des traits de caractère pas franchement en adéquation avec le traitement de rockstar dont a bénéficié Gourcuff à son arrivée à Lyon, lui qui a été recruté à Bordeaux pour la coquette somme de 22 millions d'euros à l'été 2010. "J'ai été mal à l'aise car je suis quelqu'un de réservé. A mon arrivée à l'OL, on m'a accueilli en héros. Je n'étais pas préparé à cet engouement, assure Gourcuff. Je suis quelqu'un de collectif, je n'allais pas faire la différence individuellement. On m'a pointé du doigt mais je n'ai aucun sentiment de revanche.""Un choc, un changement de vie" Disparu des radars footballistiques depuis le 1er mai dernier et une victoire contre Toulouse (2-0), Gourcuff revient également sur sa blessure et le repos forcé qui s'en est suivi. "Cette convalescence s'est déroulée en plusieurs étapes. Au début, le football ne m'a pas manqué. Avec ce rythme chargé, j'avais la sensation de ne plus pouvoir respirer, confie l'ancien Milanais. Cette coupure m'a permis de prendre du recul sur les événements de la saison dernière. De fait, elle a été positive. Malgré l'impatience de rejouer, j'ai pu faire le point sur mes valeurs et sur ma façon de voir le football et la vie en général. Cette blessure m'a toutefois empêché d'exercer mon métier. Ce fut un choc, un changement de vie. Le soutien de mes proches, à commencer par celui de mes parents, a été précieux." Le joueur formé à Rennes espère donc mettre les pépins physiques derrière lui avec un seul objectif cette saison: "prendre du plaisir avec l'OL". "On a vu parfois que je n'en avais pas et que cela rejaillissait sur mes performances, reconnaît Gourcuff. Une blessure vous renvoie aux bases. Je suis heureux de retrouver ce rectangle vert. Après, j'aimerais remporter un titre." Quid de l'équipe de France, lui qui compte 28 sélections avec les Bleus ? "Elle me manque. Jouer avec les Bleus est positif. Cela reviendra si Laurent Blanc décide de me sélectionner. Si j'enchaîne les bonnes performances, la logique suivra. Je ne me projette pas dans l'avenir. Je reste concentré sur les prochaines étapes. Être sélectionné en équipe de France, ce n'est pas d'actualité." Reste qu'avec l'Euro 2012 en fin de saison, Gourcuff a tout intérêt à rapidement retrouvé ses sensations pour espérer être du rendez-vous continental.