Gonalons: "Une énorme expérience"

  • A
  • A
Gonalons: "Une énorme expérience"
Partagez sur :

De retour à l'OL, Maxime Gonalons avait le sourire mercredi après-midi. Son passage chez les Bleus l'a marqué, lui a terriblement plu, mais il n'est pas pour autant rassasié... Sans complexe, il annonce viser l'Euro 2012, conscient néanmoins que c'est sous le maillot lyonnais qu'il devra d'abord confirmer. Il pressent déjà qu'il sera désormais "plus attendu"...

De retour à l'OL, Maxime Gonalons avait le sourire mercredi après-midi. Son passage chez les Bleus l'a marqué, lui a terriblement plu, mais il n'est pas pour autant rassasié... Sans complexe, il annonce viser l'Euro 2012, conscient néanmoins que c'est sous le maillot lyonnais qu'il devra d'abord confirmer. Il pressent déjà qu'il sera désormais "plus attendu"... Maxime, que retenez-vous de votre séjour en équipe de France ? Beaucoup de choses ! J'ai côtoyé les meilleurs joueurs français du moment, effectué des entraînements où tout allait beaucoup plus vite, où il y avait énormément de talent... Bref, c'est une énorme expérience, une bonne surprise. J'espère qu'il y en aura d'autres. Le bizutage n'a pas été trop douloureux ? Non, ça va... J'ai chanté "J'aurais voulu être un artiste" de Balavoine, pas facile, mais bon, il y avait une bonne ambiance et cela s'est bien passé. Quel regard portez-vous sur vos prestations ? Je suis plutôt satisfait. A partir du moment où le coach m'a dit d'entrer en jeu, j'ai essayé de jouer mon football, sans trop me poser de questions... A moi de réussir de bonnes prestations avec mon club pour y retourner. Avez-vous bon espoir pour l'Euro ? C'est prématuré de répondre à cette question. La sélection, c'est ce qu'il y a de plus haut et c'est un long chemin. Mais même si ce ne sera pas facile, c'est mon objectif. Maintenant, je suis là, je suis ambitieux et bien sûr, j'ai envie de faire partie de ces 23. Jouer l'Euro pour mon pays serait quelque chose d'énorme. Maintenant, je le répète, il reste pas mal de temps avant cette échéance. "Beaucoup de fierté" Vous restez mesuré, d'autant que vous avez certainement entendu cette phrase de Laurent Blanc dans laquelle il a employé le mot d'"enfants" à propos de ses milieux de terrain... (Sourire) Oui, c'est vrai qu'il y avait pas mal de jeunesse: Yann (M'Vila), Alou (Diarra), Yo Cabaye, Marvin Martin... Ils (le sélectionneur et son staff, ndlr) sont partis sur de nouvelles bases, un groupe se forme et chacun aura sa chance. A nous de la saisir. Vous parliez de "bonne surprise" tout à l'heure... C'est d'autant plus vrai que vous n'imaginiez sans doute pas jouer autant ? Oui, faire partie des 23, c'était déjà quelque chose de grand, je ne pensais pas être convoqué aussi vite et je n'étais pas préparé à entrer. Ces deux sélections, c'est beaucoup de fierté pour moi, pour ma famille, pour mes proches.... Je suis passé par tellement de moments délicats que, vraiment, je savoure. Que peut vous apporter cette expérience tricolore dans votre jeu aujourd'hui ? C'est sûr que je vais être plus attendu, plus regardé.... Mais c'est pour moi une source de motivation qui doit m'inciter à prendre plus de responsabilités dans le groupe pour continuer à avancer. "Lisandro est un chef d'orchestre" Ne craignez-vous pas le retour à l'ordinaire de la Ligue 1 ces prochains jours ? Pas du tout, non, parce que moi, je me remets toujours en question. Ce qui s'est passé est passé. Aujourd'hui, je me projette sur le futur proche, sur Rennes: on doit se servir de notre belle dynamique à la maison pour rattraper les points perdus à l'extérieur. C'est vrai qu'on a des difficultés contre cet adversaire au stade de Gerland depuis plusieurs années, à nous de modifier cette donne. L'avantage pour vous c'est que Yann M'Vila est incertain à Rennes alors que l'OL enregistre le retour de Lisandro Lopez... Yann, on sait que c'est un joueur important pour son équipe, qui récupère, qui organise... Son absence serait un plus pour nous. Quant à Lisandro, on sait combien il est important et son retour est bien sûr un soulagement. Il ne parle pas beaucoup, mais lorsqu'il le fait, ce sont toujours avec des mots justes pour faire avancer les choses. Pour l'équipe, c'est un chef d'orchestre et j'espère qu'il retrouvera son niveau mais on n'a pas de doute à ce sujet. Un dernier mot, vous n'avez pas pu couper durant cette trêve... Comment vous sentez-vous physiquement ? Ce n'est pas facile, mais lorsqu'on vous appelle en équipe de France, vous oubliez tout !