Gomis en argent, Tamgho chocolat

  • A
  • A
Gomis en argent, Tamgho chocolat
Partagez sur :

L'athlétisme français accumule les médailles. Déjà médaillé d'argent à Barcelone, Kafétien Gomis s'est de nouveau paré de la deuxième place du saut en longueur samedi lors des championnats d'Europe en salle à Bercy. Pas de miracle pour Teedy Tamgho, qui échoue au pied du podium à deux centimètres de la troisième place.

L'athlétisme français accumule les médailles. Déjà médaillé d'argent à Barcelone, Kafétien Gomis s'est de nouveau paré de la deuxième place du saut en longueur samedi lors des championnats d'Europe en salle à Bercy. Pas de miracle pour Teedy Tamgho, qui échoue au pied du podium à deux centimètres de la troisième place. On attendait Teddy Tamgho mais c'est Kafétien Gomis qui a sorti son épingle du jeu lors du concours de saut en longueur samedi à Bercy. Grâce à un saut mesuré 8,03 mètres, sa meilleure performance en salle de l'année, le médaillé d'argent de Barcelone monte de nouveau sur la deuxième place du podium de la discipline, derrière l'intouchable Sebastian Bayer (8,16m). Privé des championnats de France suite à une douleur aux ischios, le sauteur en longueur de 30 ans avait déclaré "qu'avant cette compétition je venais pour une médaille. J'avoue que depuis que j'y ai goûté, j'ai envie de recommencer. J'ai prouvé que je pouvais répondre présent lors des grands championnats et maintenant on va profiter de cette échéance continentale pour préparer les trois gros rendez-vous mondiaux". L'athlète français va désormais pouvoir se tourner vers les championnats du monde de cet été à Daegu en Corée du Sud. Cette médaille d'argent, il est allé la chercher en réussissant son plus gros saut dès son premier essai. Jouant avec le public à chaque tentative, il est parfois passé tout près mais sans jamais pouvoir se rapprocher de Sebastian Bayer. Teedy Tamgho quant à lui ne fera pas l'exploit de devenir le premier homme à réussir le doublé longueur-triple saut. Décidé à s'aligner sur la longueur et tenter le pari fou d'aller décrocher une médaille, le recordman du monde en salle du triple saut (17,91m) a terminé au pied du podium, à la quatrième place avec un bond de 7,98 mètres, à deux petits centimètres du troisième Morten Jensen. "C'est difficile ! Il n'y a que deux centimètres qui me séparent du podium. Maintenant, c'est la compétition... C'est comme une guerre! Je suis monté en puissance pendant le concours mais ce n'est pas suffisant, même si le concours n'était pas très relevé aujourd'hui", a-t-il déclaré après l'épreuve. Le médaillé de bronze de Barcelone s'est également montré très déçu par cette contre-performance: "Je viens pour gagner et je finis quatrième, c'est normal que je sois remonté. Je suis déçu puisque le podium se joue à 8 mètres et je suis capable de sauter cette distance... Je n'ai pas été assez fort mais je ne regrette rien du tout. On n'est pas là pour regretter mais pour assumer". Il pourra néanmoins rebondir dès dimanche lors de la finale de sa spécialité, où il partira cette fois-ci avec la tunique de grand favori...