Gladbach, l'autre Borussia

  • A
  • A
Gladbach, l'autre Borussia
Partagez sur :

Un Borussia peut-il en cacher un autre ? Champion d'Allemagne sortant, le Borussia Dortmund se rend ce week-end sur le terrain du Borussia Moenchengladbach, dans le cadre de la 15e levée de Bundesliga. Un déplacement périlleux qui n'aura rien de moins pour enjeu que la première place du championnat. Les troupes de Lucien Favre n'en finissant plus de surprendre outre-Rhin.

Un Borussia peut-il en cacher un autre ? Champion d'Allemagne sortant, le Borussia Dortmund se rend ce week-end sur le terrain du Borussia Moenchengladbach, dans le cadre de la 15e levée de Bundesliga. Un déplacement périlleux qui n'aura rien de moins pour enjeu que la première place du championnat. Les troupes de Lucien Favre n'en finissant plus de surprendre outre-Rhin. 29 points en 14 journées, c'est seulement sept de moins que le total qui la saison passée avait contraint Moenchengladbach d'en passer par les barrages pour assurer son maintien parmi l'élite allemande. Ce bilan d'exception, alors que la phase aller touche à sa fin en Allemagne, vaut aux Poulains ("die Fohlen" dans la langue de Goethe) d'occuper aujourd'hui la deuxième place de la Bundesliga, à hauteur du leader et champion sortant le Borussia Dortmund, et juste devant le grand favori munichois. Si bien que ce Borussia-là pourrait bien finir champion d'automne dans trois semaines... Depuis quatre journées, Moenchengladbach fait la loi sur son terrain et en-dehors - le Werder Brême, balayé 5-0 au Borussia Park, peut en témoigner. Et c'est flanqué de la deuxième défense du pays, sans la moindre défaite à domicile à déplorer, que le club se prépare à recevoir un BvB qui lui n'a plus perdu depuis six matches en championnat (dont sept succès). Déjà apparus sur le trône le 21 août dernier, au soir de la troisième levée, les Poulains peuvent reprendre le pouvoir ce week-end en cas de victoire. L'effet Lucien Favre ? La question se pose puisque le technicien suisse, qui a ressuscité Gladbach après avoir sublimé le Servette, FC Zürich ou le Hertha Berlin, fut désigné manager de l'année en Allemagne il y a deux ans. "Le Borussia peut refaire le même coup que Kaiserslautern en 1998 ou Wolfsburg en 2009", estime Uli Hoeness, le président du Bayern, lequel souligne la qualité du groupe du Borussia cette saison. Comme quoi la valeur n'attend pas le nombre des années, les Poulains les plus en vue, les Reus, Herrmann, Neustädter, Jantschke, Nordtveit et Ter-Stegen étant tous âgés de 19 à 23 ans. Un véritable Borussia Dortmund en puissance. "La meilleure équipe du championnat à l'heure actuelle", selon Stale Solbakken, l'entraîneur de Cologne, qui a vu ses troupes s'incliner 0-3 il y a quelques jours contre Moenchengladbach. Symbole de cette jeunesse au talent insolent, Marco Reus, 22 ans, a déjà frappé 10 fois en 14 sorties cette saison, mais pourrait bien manquer à l'appel samedi contre Dortmund, sa ville d'origine. Victime d'une fracture d'un orteil du pied gauche contre Cologne la semaine passée, celui que l'on surnomme déjà "Roll-Reus" outre-Rhin manquerait assurément aux siens si son forfait devait être confirmé. Les champions sortants pourraient en profiter. Car c'est un tournant de la saison qui se dessine peut-être du côté du Borussia Park.