Gisin crée la surprise

  • A
  • A
Gisin crée la surprise
@ Reuters
Partagez sur :

SKI - Dominique Gisin a remporté le Super-G de Crans-Montana devant Vonn et Mancuso.

SKI - La Suissesse Dominique Gisin a remporté le Super-G de Crans-Montana devant Vonn et Mancuso. Son sourire s'est soudain brisé. Après quelques secondes de dépit, Lindsey Vonn s'est montrée belle joueuse en applaudissant celle qui venait de lui souffler une dixième victoire cette saison en Coupe du monde. Et comment ne pas tirer son chapeau à Dominique Gisin, la sensation de ce dimanche à Crans-Montana. Devant son public, la Suissesse de 24 ans a réussi un véritable exploit en dominant la reine du ski féminin alors que Vonn avait réglé la concurrence, comme d'habitude, au lendemain de sa nouvelle démonstration de force en descente. Partie avec le dossard 29, Gisin a notamment réalisé une fin de parcours de rêve en reprenant plus de six dixièmes à Lindsey Vonn en quelques portes. Légèrement en tête au premier intermédiaire, Dominique Gisin était repoussée à plus d'une demi-seconde après le deuxième (+0.53"). Ce qui mesure un peu plus son énorme performance : 68 centièmes repris sur la fin du tracé en moins de 17 secondes. Avec une sixième place comme meilleur résultat en Coupe du monde dans un Super-G, le 20 décembre dernier à Val-d'Isère, la skieuse d'Engelberg signe donc sa première victoire dans la discipline. Jacquemod cinquième Mais au delà du scénario de dimanche, ce succès n'est pas véritablement une surprise puisque Gisin comptait deux victoires, à chaque fois dans sa spécialité, la descente. C'était l'année dernière, à une semaine d'intervalle : à Altenmarkt-Zauchensee le 18 janvier 2009, à égalité avec Paerson, et le 24 à Cortina d'Ampezzo, à chaque fois devant Lindsey Vonn. La championne olympique ne réalise pas le doublé en Suisse mais a marqué de précieux points au classement général de la Coupe du monde. Avec près de 200 points d'avance sur Maria Riesch et quatre courses à disputer dont une descente et un Super-G, Vonn se dirige vers un troisième grand globe de rang. Quant aux Françaises, elles n'ont pas démérité avec la cinquième place d'Ingrid Jacquemod, à six dixièmes de Gisin, et la neuvième prise par Marie Marchand-Arvier (+0"87).