Giroud écrit l'histoire de Montpellier

  • A
  • A
Giroud écrit l'histoire de Montpellier
@ Maxppp
Partagez sur :

COUPE DE LA LIGUE - Un but de Giroud face au PSG (1-0) envoie Montpellier au Stade de France.

Giroud délivre Montpellier. Puissant, volontaire, combatif, Olivier Giroud méritait d'être le héros montpelliérain de la soirée. L'ancien attaquant de Tours a trouvé la solution à deux minutes de la fin de la prolongation sur une tête croisée qui a laissé Grégory Coupet sans réaction. Preuve de son sens du but, Giroud a marqué alors que Sylvain Armand lui arrachait quasiment le maillot. Son but a mis le feu à une Mosson qui était déjà bien bien chaude... Une minute plus tard, le Parisien Jean-Eudes Maurice passa tout près de la refroidir, mais sa reprise heurta le poteau. Rideau. A lire :Montpellier tient sa finale

"Loulou" au Stade de France. Depuis que les finales de Coupes ont migré du Parc des Princes vers le Stade de France, jamais le Montpellier Hérault Sporting Club de Louis Nicollin n'avait eu les honneurs d'en disputer une. Ce sera donc chose faite le 23 avril 2011, avec cette finale de Coupe de la Ligue que le MHSC disputera face au vainqueur de la rencontre opposant mardi soir l'AJ Auxerre à l'OM (20h45). Président depuis 1974, "Loulou" espère ramener un deuxième titre dans l'Hérault après la Coupe de France 1994.

Girard-Kombouaré, deux bancs chauds. "Et il n'y a pas un carton, là ?" (Girard sur une faute de Tiéné) "Et l'autre, il a des œillères ou quoi ?" (Kombouaré en parlant du quatrième arbitre). Entre deux des entraîneurs les plus volubiles de Ligue 1, cette demi-finale a tenu toutes ses promesses sur le bord de touche. Heureusement, l'arbitre de ce match, M. Saïd Ennjimi, particulièrement bien inspiré mardi soir, a su tenir la rencontre à la fois sur le terrain, en distribuant des cartons à bon escient, mais aussi en dehors...

Hoarau maudit à la Mosson. Le 31 octobre dernier, sur un service de Ludovic Giuly, Guillaume Hoarau avait manqué une occasion énorme, de la tête, peu après l'heure de jeu. Remplacé dans la foulée, l'attaquant réunionnais avait ravalé sa frustration sous une serviette. Deux mois et demi plus tard, l'avant-centre parisien a joué les 120 minutes. Mais, comme en championnat, l'avant-centre parisien a manqué une occasion comparable, à la 65e minute de jeu, du pied gauche, sur un joli décalage de... Giuly. Mais la plus belle opportunité, Hoarau se l'est créée à la 100e minute de jeu sur un service en profondeur parfait de Jean-Eudes Maurice. Alors qu'il aurait pu décaler... Giuly sur sa gauche, l'international français choisit d'enrouler une frappe du pied gauche qui flirta avec le poteau droit. Mais flirta seulement... Frustration acte II.

La totale pour Paris. Hoarau maladroit, Erding hors-jeu, Nenê mécontent d'être remplacé à la 60e minute, Clément Chantôme exclu et donc bientôt suspendu, 120 minutes dans les jambes, une spirale de victoires interrompue, un rêve de quadruplé qui s'éloigne... Le PSG a vécu une soirée cauchemar. Mais Antoine Kombouaré, sans doute déçu de l'inefficacité de ses attaquants, pourra trouver des motifs de satisfaction à l'issue de ce match, notamment dans le domaine défensif avec les matches énormes de Siaka Tiéné et surtout de Mamadou Sakho, patron de la défense venu même réconforter Nenê lors de sa sortie...

La question qui tue. Pour ceux qui n'ont pas eu la chance de vivre cette demi-finale sur France 2, vous avez manqué cette très belle question de l'homme de terrain de France Télévisions, Daniel Lauclair, au défenseur parisien Sammy Traoré, 1,92 m sous la toise et sur le banc : "est-ce que vous avez trouvé des vêtements à votre taille pour les soldes ?" Sammy a botté en touche, avant que le toujours très élégant Xavier Gravelaine n'ajoute : "les joueurs professionnels ont des femmes. Elles s'en occupent à notre place." La classe.