Giresse : "les Bleus, une possibilité"

  • A
  • A
Giresse : "les Bleus, une possibilité"
@ Maxppp
Partagez sur :

EQUIPE DE FRANCE - L'ancien entraîneur du PSG ne dirait pas non au poste de sélectionneur.

EQUIPE DE FRANCE - L'ancien entraîneur du PSG ne dirait pas non au poste de sélectionneur. Parmi les candidats potentiels à la succession de Raymond Domenech, rares sont ceux à avoir déjà fait leur preuve à la tête d'une sélection nationale. Alain Giresse est de ceux-là. Ce n'est pas son passage à la tête de la Géorgie qui a marqué les esprits (2004-2005) mais bien la maîtrise avec laquelle il a dirigé le Gabon pendant quatre ans. Sous la houlette de l'ancien entraîneur du PSG (1996-98), les Panthères ont en effet signé des succès de prestige face à de grandes nations du continent africain - Cameroun, Ghana, Maroc - et surtout frôlé la qualification pour la prochaine Coupe du monde dans un groupe qui comprenait la Tunisie et la Côte d'Ivoire. En quatre ans, le Gabon a même gagné 85 places au classement FIFA (de 125e à 40e). "Il a fallu travailler, c'était une mission, il a fallu s'impliquer, s'imprégner et éviter les obstacles", a confié "Gigi" dans Europe 1 Foot, jeudi soir. Non reconduit dans ses fonctions malgré les bons résultats enregistrés, l'ancien international, âgé de 57 ans, est désormais un "entraîneur disponible". Mais hors de question pour lui de "candidater" au poste de sélectionneur des Bleus. "Les faits concrets, il n'y en a pas, explique-t-il. Je ne vais pas entrer dans ce mouvement qui consiste à laisser des candidatures. L'équipe de France, ça fait partie, pourquoi pas, des possibilités. Mais si on ne rencontre que des gens qui déposent des CV, ils ne me rencontreront pas." En dehors des Bleus, celui qui a entamé sa carrière de coach à Toulouse (1995-98) se verrait bien reprendre un club en France, quel qu'il soit. "Il n'y a pas de club que je souhaiterais entraîner particulièrement, précise-t-il. C'est plus un contexte où on sent qu'on va travailler dans de bonnes conditions. Je suis dans la logique d'être dans un environnement où on se sent bien, où on est prêt à bien évoluer." Est-ce que cet environnement pourrait être celui de Bordeaux, que Giresse connaît bien pour avoir porté le maillot au scapulaire pendant seize ans ? "Un temps, ça faisait partie de mes envies, mais plus maintenant, concède-t-il. Je ne voudrais pas, comme d'autres personnes revenues entraîner dans leur club, égratigner l'histoire que j'ai avec les Girondins."