Girard veut goûter à l'Europe

  • A
  • A
Girard veut goûter à l'Europe
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - L'entraîneur de Montpellier espère que son club terminera dans le Top 5.

LIGUE 1 - L'entraîneur de Montpellier espère que son club terminera dans le Top 5. C'est un René Girard courroucé qui s'était présenté en conférence de presse, dimanche dernier, après le match nul du MHSC face à Toulouse (1-1). "Si on recule, c'est qu'on ne peut pas avancer. On a fait ce qu'on pouvait, On s'excuse de ne pas être à la hauteur de Marseille", avait-il notamment déclaré. Quelques jours après ce nul amer, concédé dans les arrêts de jeu sur un but de Kazim, le coach montpelliérain est apparu beaucoup plus détendu, jeudi soir, au micro d'Europe 1 Foot. Plus détendu mais aussi un peu plus précis sur ses envies. "Notre objectif, il est simple, c'est de terminer dans les cinq premiers. Depuis la trêve, on y a pris goût, a reconnu le technicien héraultais. Ce serait exceptionnel pour nous. Au pire, on finira sixième, au mieux dans les cinq premiers." À cinq journées de la fin, Montpellier, qui se déplace à Nancy ce samedi (19h00), est quatrième, avec le même nombre de Lyon, troisième. La Ligue des champions est-elle encore dans les têtes ? "On n'est pas très loin, reconnaît Girard. On va tout faire pour, il y a quinze points en jeu, je ne sais pas combien il en faudra... On n'a encore rien gagner, on est encore très jeune. Cette équipe a une générosité, une envie de montrer ce qu'elle est capable de faire, il ne faut pas s'arrêter en chemin en se mettant une pression inutile en parlant de troisième ou quatrième place." Mais, quatrième place à cinq journées de la fin, Montpellier ne peut plus se cacher. "Pour le moment, on a avancé dans l'ombre, là c'est un peu plus compliqué, car la forêt s'éclaircit, concède l'entraîneur montpelliérain avec un beau sens de la métaphore. Il ne reste que cinq-six clubs à jouer l'Europe, donc automatiquement, on se focalise sur ces équipes-là." Et parmi ces équipes-là, Montpellier devra notamment en découdre le dimanche 2 mai, face à Lyon. "Moi, j' y crois (à la qualification pour l'Europe), j'ai un groupe qui marche bien, qui a du peps, qui a envie d'avancer. On peut finir dans les cinq premiers..., la Ligue des champions, c'est encore un petit trop tôt pour nous, on verra l'an prochain." Et si l'appétit venait en mangeant du côté de Montpellier...