Gilbert complète la dream team

  • A
  • A
Gilbert complète la dream team
Partagez sur :

Philippe Gilbert, le coureur qui faisait frémir le mercato estival, a tranché. Le champion de Belgique s'est engagé, vendredi, avec la formation BMC de Cadel Evans, tournant ainsi le dos à la future équipe Omega-Quick Step. Avec Gilbert, Evans et Thor Hushovd, également recruté cet été, BMC espère prendre encore plus de hauteur en 2012.

Philippe Gilbert, le coureur qui faisait frémir le mercato estival, a tranché. Le champion de Belgique s'est engagé, vendredi, avec la formation BMC de Cadel Evans, tournant ainsi le dos à la future équipe Omega-Quick Step. Avec Gilbert, Evans et Thor Hushovd, également recruté cet été, BMC espère prendre encore plus de hauteur en 2012. Cadel Evans, Philippe Gilbert et Thor Hushovd. Voilà trois des coureurs qui ont le plus animé le dernier Tour de France. L'an prochain, ils seront unis au sein de la même équipe, BMC, qui a réussi à enrôler Gilbert ce vendredi, quelques jours après avoir mis la main sur Hushovd. En s'appropriant deux des coureurs les plus courtisés de l'été, la formation américaine a clairement franchi une nouvelle étape, démontrant que la victoire d'Evans sur le Tour n'était pas une fin en soi. Gilbert, l'homme qui a le plus gagné cette saison (16 victoires), était le coureur le plus courtisé sur le marché des transferts. Peu enclin à poursuivre l'aventure avec Omega Pharma, laquelle fusionnera en 2012 avec Quick Step, le champion de Belgique a donc choisi, comme attendu, de s'engager avec BMC, ce pour une durée de trois saisons et un contrat forcément juteux. "Ils étaient intéressés par moi depuis le début, explique sur le site officiel de sa future équipe le lauréat du triptyque Amstel Gold Race-Flèche Wallonne-Liège-Bastogne-Liège au printemps. De plus, je connais bien l'équipe. Elle est très professionnelle, bien organisée et avec une bonne ambiance.""Tout faire pour aider Cadel à gagner un second Tour" Déjà équipier d'Evans en 2009, sous les couleurs de Silence-Lotto, Gilbert a livré ses objectifs pour la saison à venir : "Jouer la gagne sur les classiques et faire le Tour qui partira de Liège, près de chez moi, où je vais tout faire pour aider Cadel a gagné un second titre et aussi viser une victoire d'étape." La cohabitation des trois stars de l'équipe, voilà ce qui sera sans doute la clé du succès pour BMC. Leader exclusif sur la Grande Boucle le mois dernier, Evans n'aura sans doute plus l'an prochain huit coureurs complètement dédiés à sa réussite au classement général. Hushovd, lauréat de deux étapes sur le Tour 2011, contre une pour Gilbert et une pour Evans en plus du maillot jaune à Paris, a même déjà laissé entendre qu'il pourrait zapper une course qu'il a pourtant toujours disputée depuis 2001. Les trois champions seront sans doute amenés à ce genre de compromis pour le bien du collectif. S'ils y parviennent, alors BMC, qui mise aussi beaucoup sur le grand espoir Taylor Phinney, devrait vite récolter les fruits de son coup de force réussi sur ce marché des transferts.