Gignac prend ses marques

  • A
  • A
Gignac prend ses marques
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - L'attaquant marseillais commence à se faire sa place dans l'effectif.

LIGUE 1 - L'attaquant marseillais commence à se faire sa place dans l'effectif. «Dédé» n'attend que ça. Marquer sous le maillot de l'Olympique de Marseille, grimper sur le grillage et communier avec le public. Un but qui le fait avancer et travailler chaque jour davantage. Depuis son départ de Toulouse, tout n'a pourtant pas été si simple puisqu'il est arrivé dans la cité phocéenne blessé et sans avoir pu effectuer une préparation complète en raison de la Coupe du monde. Quand certains n'ont pas encore digéré leur aventure sud-africaine, Gignac, lui, s'est posé moins de questions. Il avance face à un défi de taille, s'imposer dans son club de coeur. Après quatre matches de Ligue 1 dont trois titularisations, l'attaquant commence à trouver le bon rythme et, pour être franc, la différence est notable. "C'est bien d'avoir joué 90 minutes (contre Arles-Avignon) car j'en avais besoin. Cela faisait un mois que je n'avais pas joué un match entier. Cela fait du bien. Ce n'était pas facile avec le vent mais le principal est d'avoir gagné et que j'ai réussi à être décisif pour mon équipe. Je ne pense pas encore être à 100%, il me manque ce coup de rein, un peu de vitesse d'exécution dans mes gestes. Ça va venir d'ici une semaine ou une semaine et demie", a expliqué Gignac sur l'antenne de France 3. Une passe en attendant le but Décisif, il l'a été en servant André Ayew pour le premier but du Ghanéen sur la pelouse du Parc des sports d'Avignon. Il l'a également été dans sa propre surface avec deux sauvetages sur sa ligne ! Une situation moins attendue mais qui atteste de sa volonté de ne pas occulter le tâches défensives. "Ce qu'a fait André-Pierre est formidable. Franchement. Il a défendu magnifiquement à plusieurs reprises et il s'est montré hyper collectif. Il avait une envie très forte d'ouvrir son compteur et il aurait pu le faire sur l'action du deuxième but mais il l'a donnée à Ayew. C'est une très belle prestation", assure d'ailleurs Jean-Claude Dassier sur le site du club olympien. Désormais proche de la grande forme, le natif de Martigues va véritablement pouvoir peser sur les défenses comme il savait si bien le faire avec le Téfécé. Un apport non négligeable pour des Olympiens dont le programme est gargantuesque. Après Sochaux, 5e de Ligue 1 et qui vient d'étriller Nice 4-0, le week-end prochain, il y aura deux déplacements qui sentent le soufre: sur la pelouse de Chelsea en Ligue des champions puis à Saint-Etienne, le leader, dans la foulée. L'heure a sonné pour Marseille qui doit désormais retrouver son rythme de champion. Avec un André-Pierre Gignac au top, ce sera plus facile.