Gignac, première princière

  • A
  • A
Gignac, première princière
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - L'attaquant français effectue ses débuts au Vélodrome, dimanche contre Monaco.

LIGUE 1 - L'attaquant français effectue ses débuts au Vélodrome, dimanche contre Monaco. "Il faut relancer la machine". Le défenseur brésilien Vitorino Hilton annonce la couleur alors que l'Olympique de Marseille reçoit dimanche l'AS Monaco en clôture de la 5e journée de Ligue 1. Une rencontre durant laquelle les champions de France tenteront d'enchainer un troisième match sans défaite après la victoire obtenue face à Lorient (2-0) et le bon match nul réalisé sur le terrain de Bordeaux (1-1). Dans cette optique, l'OM pourra compter sur un atout de poids pour mener à bien sa mission : André-Pierre Gignac. Passé cet été de Toulouse aux Bouches-du-Rhône pour la coquette somme de 16 millions d'euros, l'attaquant international français est attendu pour sa première apparition au Stade Vélodrome, terrain qui lui a toujours souri du temps où il y venait dans le costume de l'adversaire avec trois réalisations en quatre matches sous le maillot de Lorient et Toulouse. Désormais défenseur des couleurs phocéennes, le numéro 10 de l'OM devra composer avec la pression lors de la venue du club princier, lui l'enfant du pays, né à Martigues, à une trentaine de kilomètres de la ville chère à Marcel Pagnol. Ecouter Didier Deschamps au micro de Yann Terrou: "Marseille, c'est son club, sa famille, ses amis. C'est quelque chose de plus négatif que positif, cela ne peut être qu'une pression supplémentaire pour lui", prévient l'entraîneur de l'OM, Didier Deschamps. Un technicien qui rappelle également ce pourquoi le club le plus populaire de l'Hexagone a cassé sa tirelire pour obtenir sa signature. "Il n'est pas là pour épater la galerie, il est là pour être efficace. Il faut qu'il reste concentré là-dessus". Au sortir d'une saison sans relief avec Toulouse (8 buts en 31 matches), Gignac parviendra-t-il à flirter plus régulièrement avec les filets ? Début de réponse à l'occasion de ce choc dominical.