Gignac en cure d’amaigrissement

  • A
  • A
Gignac en cure d’amaigrissement
@ REUTERS
Partagez sur :

LIGUE 1 - L’OM a décidé de s’attaquer au problème de poids de son attaquant.

Trop lourd, trop lent et pas assez productif. Le bilan de la première saison d’André-Pierre Gignac ne joue pas en sa faveur : huit petits buts et des blessures à répétition. Souvent pointé du doigt pour ses écarts alimentaires l’année dernière, l’OM a décidé de prendre le taureau par les cornes et d’envoyer son joueur une semaine en cure diététique, en Italie.

APG rattrape sa marionnette

Victime d’une pubalgie le 23 mai dernier, APG devrait revenir dans trois semaines dans l’effectif marseillais. L’attaquant de l’OM a passé l’été à se remettre de ce nouveau pépin physique. Ce déplacement à Merano s’inscrit dans la continuité de cette préparation mais pas question en revanche de parler publiquement de cure d’amaigrissement. L’OM s’est montré très discret sur la virée de son attaquant en Italie, indiquant seulement qu’il partait pour "une désintoxication musculaire par rapport à sa blessure".

Les problèmes de poids de Gignac sont connus et même moqués depuis la saison dernière. Les Guignols de l’Info avaient même parodié les écarts alimentaires de l’ancien joueur toulousain. Trop "grassouillet" pour ses dirigeants, APG est contraint de parodier sa propre marionnette.



Une communication discrète donc sur cette semaine italienne. Gignac, lui-même, s’est expliqué lundi matin sur le site officiel de l'OM : "je mène une réflexion commune avec mon entraîneur Didier Deschamps qui est très attentif à mon évolution. C'est donc sur ses conseils que je me rends dans un centre spécialisé en Italie. Mon entraîneur peut compter sur mon implication". Et de préciser sa préparation : "mon programme consistera à effectuer un travail foncier intensif accompagné de séances de musculation renforcée. Cette préparation sera accompagnée d’un programme de "détox" dont le but est de "nettoyer" les muscles de leurs toxines". Ou l’art de noyer le poisson et de ne jamais utiliser le mot "maigrir".

Reste que ce centre est mondialement connu pour accueillir des sportifs un peu rondelets. Diego Maradona, Zinédine Zidane ou encore Rolland Courbis y ont effectué plusieurs séjours par le passé.

Comme Benzema ?

Récemment, c’est un autre attaquant français, Karim Benzema, qui est passé par ce centre. Plus fort que le régime Dukan, la cure diététique à Merano a permis au Madrilène de perdre plus de sept kilos et de retrouver la confiance de son entraîneur, José Mourinho. André-Pierre Gignac espère suivre le même chemin. Une chose est sûre, il n’a plus le droit à l’erreur. Après cette cure diététique et après avoir promis une nouvelle fois qu’il allait "faire une grosses saison", APG devra frapper fort s’il ne veut pas devenir la nouvelle risée du foot français.